Pnd 2016-2020 : Ou en sont les manifestations de financements ?


Lors de la tenue du Groupe consultatif de Paris en mai 2016, de nombreuses intentions de financements ont été enregistrées. 2 ans après où en est-on ?

Les manifestations de financements enregistrées lors du groupe consultatif de Paris pour le financement du Plan national de développement (Pnd) 2016-2020, en mai 2016 à Paris se sont concrétisées à près de 50%. C’est ce qu’a appris la ministre du Plan et du développement Nialé Kaba le vendredi 12 janvier 2018 lors de la cérémonie de présentation des vœux du nouvel An qui a eu lieu au 20e étage de l’immeuble Sciam au Plateau. A en croire la ministre, Deux ans après la tenue de cette réunion qui a réuni les acteurs des secteurs public et privé pour le financement du Pnd 2016-2020, les intentions de financement ont à ce jour été réalisés à environ 50%.

« Nous sommes déjà à près de 50% de la concrétisation des engagements pris par les partenaires au groupe consultatif au mois de mois 2016. Engagements qui couvraient la période 2016-2020. », s’est réjoui la ministre. Qui a par ailleurs salué l’importante contribution du secteur privé dans le financement de ce Pnd. En effet a-t-elle appris, ces investissements se sont chiffrés à plus de 3 milles milliards de F Cfa soit près de 67% des investisse« Les investissements totaux du secteur privé se sont élevés en volume à plus de 3 milles milliards de F Cfa soit près de 67% des investissements globaux. Proportion qui est plus importante que le taux moyen d’investissement qui lui, est de 62% », a –t-elle expliqué.

Saluant les performances réalisées au titre de l’année 2017, en dépit du contexte difficile, la ministre a relevé les importants défis qui se présentent à son département pour la nouvelle année. Il s’agit principalement de la poursuite de la mise en œuvre du programme d’émergence, la quête du dividende démographique, le renforcement du dispositif de suivi du Pnd et la revue à mi-parcours de ce Programme.

Se succédant au pupitre Babacar Cissé, coordonnateur résident du système des nations unies et le directeur de cabinet du ministère du Plan et du développement ont, pour leur part assuré de leur « disposition et disponibilité » à accompagner ces nouveaux chantiers. M. Cissé a par ailleurs annoncé la nécessité la nécessité pour les agences du système des nations unies de coordonner les initiatives dirigées en faveur de la Côte d’Ivoire pour en permettre une meilleure efficacité.

 

Alassane SANOU

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

 

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte