Annexe fiscale 2018 : Les éclaircissements du Dg des Impôts


Ph DR

Elle suscite depuis son entrée en vigueur de multiples récriminations au niveau des acteurs de la vie économique nationale, notamment du fait des nouvelles impositions.

C’est pour apporter des éclaircissements sur l’annexe fiscale 2018 que le directeur général des impôts, Ouattara Sié Abou a animé une conférence de presse le 16 janvier 2018. A l’en croire, la nouvelle annexe vise à se conformer à la législation communautaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) avec laquelle elle était en déphasage depuis. Par ailleurs, a-t-il appris, l’Etat entend à travers cette politique fiscale répondre à des réalités économiques. D’ailleurs, a-t-il fait savoir, au regard du taux défini par les Etats membres de l’Uemoa (entre 17 et 20%), la pression fiscale en Côte d’Ivoire est en deçà avec un taux estimé à 16%.

 A lire aussi: Nouvelles taxes sur les transferts d’argent, le poisson, …/Tout sur les nouvelles dispositions de l’annexe fiscale 2018

Concernant les reproches exprimés par les uns et les autres sur la non-association du secteur privé à l’élaboration de cette loi, M. Ouattara les a rejetés. A l’en croire, ces entreprises ont bel et bien contribué à la conception de ces lois. Entrée en vigueur le 2 janvier 2018, l’annexe fiscale 2018 comporte plusieurs nouvelles impositions sur le tabac, l’alcool, les produits cosmétiques, entre autres. De même que la suppression de plusieurs exonérations.

A relire: Industrialisation, réforme fiscale, … /Ouattara annonce les grands chantiers de 2018

 

Alassane SANOU

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte