Lutte contre la pauvreté : Une association française d'entraide lance ses activités à Abidjan


Marcel Konan, président de l'Association Don Action à Abidjan, rassure de la transparence de ses activités

L'association française d'entraide Don Action vient de lancer ses activités à Abidjan. Son président en Côte d'Ivoire, Marcel Konan Kan, Ingénieur électronicien, et professionnel des systèmes numériques et son équipe ont organisé leur première convention dans un grand hôtel sis à Cocody Riviera pour annoncer leurs activités, qui débutent dès à présent. Il s'agit du chaîne de solidarité par « financement participatif » ou « crowdfunding » bien organisée pour aider les populations à sortir de la précarité. Par son principe « participatif », Don Action, dont le slogan est ''un don.... une action'', se présente comme un moyen de permettre à chaque habitant de devenir un « acteur du développement de toute la communauté » en soutenant des projets divers. Il s'agit, entre autres, du commerce, des associations, des groupements et particuliers, voire des entreprises pouvant s'appuyer sur cette entraide pour se développer. « En faisant des dons,le donateurs recevra des dons en retour de tous les porteurs de projet de la plate-forme », expliquent les promoteurs de Don Action, qui précise que l'association, depuis 2016, œuvre dans toute la France et à l'international pour faire face à la crise économique et aboutir à des créations d'emplois.

Don Action, font savoir M. Marcel Konan et son équipe, interviennent aussi dans les œuvres caritatives. Ce, en redistribuant une partie des dons récoltés à des associations partout dans le monde. Ainsi,un an et demi après son lancement le 1er août 2016, en France, cette association, selon les données chiffrées fournies à la convention d'Abidjan est à plus de 250.000 Euros de récoltés (soit 200 millions de f Cfa), 2900 porteurs de projets et des acquis importants.

Pour bénéficier des prestations d'entraide de l'association crée par Claudio Pinto, son président international, l'adhérent doit disposer au préalable d'un projet. Car c'est l'un des conditions pour retirer ses dons, en plus d'affilier au moins deux donateurs. Chaque membre, en amont, fait un don de 100 Euros, 50 euros, 25 Euros ou 5 Euros, soit 65.000 F fa, 32.500 F Cfa, 16.000 F fa ou 6500 f Cfa. Montant minimal qui lui donne droit déjà à des dons dès qu'il a ses donateurs affiliés. Un cycle de « donner pour recevoir » comme l'intitulent ses promoteurs, qui gagent toute transparence dans cette activité. 

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte