Programme présidentiel des logements en Côte d'Ivoire : Une quinzaine de promoteurs immobiliers menacés

• 250 millions de Fcfa réclamés au ministère de la Construction

Environ 17 promoteurs immobiliers sont menacés d'expulsion du programme présidentiel des logements sociaux, économiques et de standing.

Il est reproché à certains d'avoir abandonné les parcelles mises à disposition dans le cadre du programme et à d'autres un manque de célérité dans la construction des maisons. Au cours du ''Twins Time'' organisé par le Secrétariat exécutif du Comité de concertation État Secteur privé (Se-Ccesp), le lundi 14 mai 2018, le ministre de la Construction, du Logement, de l'Assainissement et de l'Urbanisme, Claude Isaac De, a affirmé que les acteurs qui seront retirés du programme seront remplacés par des acteurs crédibles et robustes. « Sur certains sites, nous avons fait de gros investissements et certains promoteurs, depuis 5 ans, n'ont construit que 3 maisons », a déploré le ministre.

Informé de cette situation, Soro Doté, président de la Confédération des Pme-Pmi du Btp (Bâtiments et travaux publics) de Côte d’Ivoire, par ailleurs directeur général (Dg) de Ets-Cnet (Établissement immobilier des sociétés novatrices des travaux du bâtiment et entretien technique), a dit être choqué de l'action que le ministre veut poser. « Ces promoteurs sont inscrits au programme des logements depuis des années. Ils ont des Acd (Autorisations de construire définitives) sur les parcelles. La parcelle leur appartient. En plus de tout cela, ils se sont endettés auprès des banques et ont investi sur les terrains », a mentionné le président Soro Doté hier, mardi 15 mai 2018, au cours d'un entretien à son bureau, à Adjamé. Saisissant l'occasion de cette rencontre, il a évoqué la situation de son entreprise, Ets-Cnet, inscrite au programme présidentiel des logements, à laquelle le ministère de la Construction exige la somme de 250 millions de Fcfa pour une parcelle de 10 hectares (ha) logée sur le site de Songon.

« Le ministère de la Construction m'a envoyé un document dans lequel on me réclame 250 millions de Fcfa pour 10 ha, sur le site de Songon, alors que nous n'avons que 03 ha. La menace brandie est que si je ne paye pas la somme mentionnée, les 03 ha dont je dispose me seront retirés. J'ai un Acd sur mon terrain, où j'ai déjà construit une cinquantaine de maisons. Sur 03 ha, on a déjà versé 25 millions de Fcfa pour l'Acd sur 01 ha. Il reste 50 millions de Fcfa à payer pour les 02 ha restants », a clarifié Soro Doté. Très en colère, le Dg de Ets-Cnet a brandi le courrier du ministère de la Construction n°0575/Mclau/Cab/Serefgpe daté du 27 février 2017 et signé du ministre de la Construction Claude Isaac De, dans lequel il lui est exigé le versement de la somme de 250 millions de Fcfa. Il a précisé qu'il réagit seulement maintenant au courrier « parce que le ministère menace de me retirer les 03 ha si je ne m'acquitte pas des 250 millions de Fcfa. J'ai approché les services du ministère dès réception du courrier pour dire que je n'ai pas 10 ha à Songon. Malgré cela, il persiste », a-t-il dit.

Accusant les services du ministère de la Construction de faire du faux, Soro Doté a exigé, en retour un dédommagement dudit ministère. « Comme le ministère persiste que nous avons 10 ha à Songon, nous réclamons donc les 7 ha qui nous restent. Sinon, que le ministre de la Construction, du Logement, de l'Assainissement et de l'Urbanisme, Claude Isaac De, nous verse les 250 millions de Fcfa pour lesquels il nous a spolié, dans les plus brefs délais », a-t-il exigé. Soro Doté a informé que sur sa parcelle de 3 ha du côté de Songon, il prévoit de construire des immeubles et des maisons basses pour un total de 291 souscripteurs.

 

Irène BATH

 

 

 

 

Irene Bath

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte