Traité d'amitié et de coopération 7 : Des personnalités ivoiriennes et burkinabè distinguées


L’œuvre est de l'Organisation non gouvernementale (Ong) Convergence des peuples pour la promotion du traité d'amitié et de coopération ivoiro-burkinabé (Coptac).

Alors que se déroulaient les cérémonies officielles du Tac, cette Ong, présidée par Désiré Yaméogo, organisait la 2e édition de la soirée de célébration du Traité d'amitié et de coopération ivoiro-burkinabé. Ce gala, dont la première édition s'est déroulée au Burkina Faso, a vu la distinction de plusieurs personnalités des deux pays. Selon la communication du Coptac, cette célébration a connu deux étapes. En effet, il y a eu la cérémonie de remise du grand prix du Tac. L'objectif de cette manifestation est d'encourager les opérateurs économiques, les acteurs de la société civile, les sportifs, les femmes et les hommes du monde culturel, ainsi que les personnalités politiques et diplomatiques, dont les activités contribuent à la promotion du Tac, à redoubler d'ardeur.

Cinq ministres ont été distingués à cette cérémonie. Il s'agit des ministres burkinabè Harouna Kaboré du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Vincent Dabilgou du transport, Ismaël Béchir Ouédraogo de l'énergie. Pour ce qui est de la Côte d'Ivoire, ce sont les ministres Kandia Camara et Mariatou Koné qui ont été distinguées. La première, selon le Coptac, a été célébrée pour ses efforts de redressement du système éducatif ivoirien. Quand Mme Koné a été honorée pour sa volonté d'ériger la solidarité en valeur nationale. A côté de ces personnalités politiques, des acteurs du monde économique et de la société civile ont reçu des distinctions. Basé à San Pedro, Dramane Dabilgou, qui exerce dans le domaine du café-cacao, s'est vu attribuer un prix pour son dynamisme en tant que jeune. Dr Marie-Paule Kodjo, Présidente de l’Ong-Playdoo Côte d’Ivoire, a été distinguée pour ses actions en faveur de la promotion du Tac. « Ce prix est pour nous un moyen de reconnaissance à toutes les personnalités du monde économique, politique, social, culturel, sportif et religieux des deux pays qui, dans leurs activités quotidiennes, apportent une plus-value à la valorisation de l’idéal du Tac. Cette initiative consiste à une stimulation permanente de nos vaillantes communautés et à l’ensemble des acteurs de développement. Nous souhaitons qu’il y ait une appropriation sociale des idéaux de cette coopération bilatérale, empreinte d’exemplarité en matière de coopération sud-sud », a déclaré Désiré Yaméogo, président du Coptac.

La première articulation de ce programme a consisté en un match de gala entre les communautés ivoirienne et burkinabé. Parrainée par le ministre burkinabé Harouna Kaboré, en charge du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, et par le maire de Yamoussoukro Kouakou Gnangbé Jean, cette rencontre de football a vu la victoire des Ivoiriens sur le score de 3 buts à 1.

Serge YAVO

 

Serges Yavo

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte