4ème Pont : Y a problème !


Le premier ministre a procédé le 30 juillet 2018 au lancement des travaux du 4e pont

Des résidents devant être déguerpis relativement au 4ème pont d'Abidjan ne sont pas satisfaits de la gestion de l'affaire. Selon un proche de ces personnes que nous avons joint, par téléphone, dans la journée du vendredi dernier, c'est la raison pour laquelle, le mercredi 29 août 2018, le président du Mouvement Colombe Ivoire, Sékou Sylla, a animé une conférence de presse, à Abidjan, pour faire entendre la voix des concernés par ce déguerpissement.

Selon notre source, des associations portant les revendications des populations impactées par la construction du 4ème sont convaincues qu'un préalable a été violé dans la procédure facilitant leur déguerpissement. Selon elles, tout aurait dû débuter par la mise en place d’un mécanisme d’organe de gestion de plainte, une communication régulière avec les populations affectées par le projet (Paps). La participation communautaire à toute prise de décision, la prise en charge des personnes vulnérables, la matérialisation de l’emprise par des bornages, l'identification des sites de recasement des Paps et l'établissement d'un calendrier clair précisant leur départ constituent le préalable non respecté.

A relire: 4e pont d’Abidjan : Modification dans la réalisation du projet ; ce qui sera fait pour les populations impactées

«Nous sommes pour que les gens puissent être déguerpis normalement. Mais les gens ne veulent pas respecter l'accord de prêt signé entre l'État de Côte d'Ivoire et la Bad (ndr : Banque africaine de développement) qui a en charge le dédommagement des populations impactées par le projet. Il nous semble que la Côte d'Ivoire ne veut pas respecter le contrat. Parce que si le projet était vraiment sérieux, c'est depuis mai qu'il devait dédommager les populations impactées», a dénoncé M. Sylla, que nous avons pu joindre, le vendredi dernier en début de soirée.

Pour rappel, environ 26.000 familles sont impactées par la construction du 4ème pont et devraient être déguerpies. Estimé à un coût global de plus de 109 milliards de francs Cfa, le 4ème pont devrait toucher quatre communes, notamment Yopougon, Adjamé, Attécoubé et Plateau.

 


H.K-N

Hermance K.N

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte