Déblocage du caoutchouc naturel dans les ports en Côte d’Ivoire: De bonnes nouvelles annoncées


Le président de l’association des transporteurs du caoutchouc naturel, Samuel Espérance Mobio, annonce l’évacuation des produits stockés dans les ports de Côte d’Ivoire

En vue d’apporter une solution à la crise que connaît la filière hévéa en Côte d’Ivoire, une rencontre a eu lieu avec le ministère de l’agriculture et tous les acteurs du transport caoutchouc naturel, le mardi 04 septembre 2018, à la Primature de Côte d’Ivoire. Au sortir de cette rencontre, le président de l’association des transporteurs du caoutchouc naturel, Samuel Espérance Mobio, a tenu une conférence de presse pour annoncer, la bonne nouvelle. Celle de l’évacuation des produits stockés dans les ports de Côte d’Ivoire. C’était au siège de sa structure à Cocody 8ème tranche.

 A cette rencontre tenue à la Primature les différents acteurs de la filière caoutchouc ont fédéré leur force pour trouver des solutions adéquates afin, d’évacuer les produits stockés dans les ports en Côte d’Ivoire. Ainsi aux dires du président Samuel Espérance Mobio, de nouvelles procédures ont été adoptées pour rassurer les armateurs. Une procédure qui consistera à prendre les produits un peu plus secs ensuite, les mettre dans des conteneurs préalablement habillés d’une bâche, avant d’être traité avec du bromure (produit phyto sanitaire) qui se chargera d’éliminer en 24 heures toutes les bestioles. « Toutes ces opérations seront effectuées sur des sites que nous allons indiquer au ministère et aux contrôleurs », a informé le président de ladite association.

A l’en croire, ces nouvelles décisions ont rassuré les armateurs qui, au départ, ne voulaient plus transporter les produits bruts du caoutchouc à cause du liquide et des bestioles qu’ils produisaient. Ces derniers, ont finalement changé d’avis, ils ont décidé d’acheminer les produits bruts du caoutchouc vers l’extérieur. En promettant que dans 72 heures, les 20.000 tonnes de produits caoutchouc brutes stockés dans les différents ports en Côte d’Ivoire seront embarqués dans des bateaux pour l’extérieur.

Se réjouissant donc de cette bonne nouvelle, le président de l’association des exportateurs du caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire Samuel Espérance Mobio a invité ses camarades exportateurs à demander des conteneurs aux différents armateurs et, à acheter également des produits naturels chez les planteurs à compter du vendredi 07 septembre 2018. « Lundi prochain, cette question de blocage au port ne doit plus exister, les armateurs nous ont donné l’assurance…», a-t-il laissé entendre. Avant d’ajouter qu’à partir de lundi 10 septembre 2018, l’activité d’exportation du caoutchouc va reprendre correctement sur toute l’étendue du territoire ivoirien.

Cependant, le président de l’association a noté une inquiétude, celle des coûts supplémentaires que va engendrer la nouvelle procédure. Il a indiqué que si c’est le sacrifice à faire, ses camarades et lui sont prêts à essayer l’aventure pour faciliter le transport des produits naturels.

Rappelons que depuis près de quatre (4) mois, la filière du caoutchouc rencontre des difficultés liées au transport de ce produit vers l’extérieur. Ce qui au départ avait bloqué soixante mille (60.000) tonnes dans les ports de San-Pédro et d’Abidjan. Aujourd’hui, c’est vingt mille (20.000) tonnes qui restent encore bloquées dans les ports. Ce qui correspond à 7 milliards de Francs Cfa

Mélèdje Tresore

 

 

 

MELEDJE Trésore

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte