Développement de la filière cacao : Plus de 8,7 milliards de F Cfa mobilisés par les Etats-Unis


L’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire a procédé le mardi 11 septembre 2018 au lancement de la composante Moca (Maximiser les opportunités dans le cacao (Moca) du programme « Food for Progress » pour la Côte d’Ivoire.

L’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan a abrité le mardi 11 septembre 2018 le lancement du projet (Maximiser les opportunités dans le cacao (Moca). Financé par le département de l’agriculture des Etats-Unis à hauteur de 15,4 millions de dollars soit 8,7 milliards de F Cfa le Moca permettra selon les initiateurs, d’accroitre la productivité et l’efficacité des acteurs de la filière cacao. Il permettra en outre d’impulser le commerce du cacao et ses dérivés, d’améliorer la qualité de la production et la transformation du cacao, améliorer l’accès aux marchés et aux financements pour notamment améliorer le revenu soutenir des producteurs.

Prévu s’étendre sur une durée de 3 ans (jusqu’en septembre 2020), le projet sera piloté par le Cnfa (Cultiver de nouvelles frontières dans l’agriculture). Concrètement, le projet consistera au soutien des coopératives et groupes à travers des renforcements de capacités, facilitation de l’accès aux équipements engrais et financement, le développement de partenariat entre les acteurs de la filière et entre eux et les acheteurs.

« Au cours des trois prochaines années, ce programme d’un montant de 15,4 millions va améliorer la productivité agricole et développer le commerce des produits agricoles. Exécuté par l’organisation américaine Cultivating New Frontiers in Agriculture, le programme Food for Progress collaborera avec les producteurs de cacao ivoiriens pour accroitre les revenus en améliorant la qualité et la production des fèves de cacao.  Le programme a signé des Protocoles d’accord avec des entreprises chocolatières en vue de travailler ensemble et aider à la modernisation du secteur du cacao. », a indiqué Katherine Brucker, Chargé d’Affaires de l’ambassade qui s’est réjoui de cette énième initiative de coopération entre les Etats-Unis et la Côte d’Ivoire.

Marc Steen, chef de projet Cnfa a, pour sa part, relevé les spécificités du projet. Lors d’une table-ronde qu’il a animé avec l’attaché agricole de l’Ambassade, Dan Archibald, M. Steen a expliqué que ce sont quelques 8 000 hectares qui devraient être concernées par le projet pour 20.000 bénéficiaires. Pour ce qui est de l’accès aux financements, environ 150.000 prêts devraient également être facilités.

Il a en outre assuré de ce que d’autres problématiques relatives à la filière, en l’occurrence la lutte contre le Swollen Shoot ont été prises en compte. D’ailleurs, a-t-il souligné, des initiatives d’aide sont prévues pour les producteurs touchés et des techniques de détection précoce pour l’ensemble des acteurs.

 

Alassane SANOU

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte