Crise dans la commercialisation du caoutchouc naturel: le gouvernement entend prendre les choses en main


Ph:DR

L’État de Côte d’Ivoire a promis prendre le devant des choses quant à l’exportation du caoutchouc naturel. Cette promesse a été faite par Coulibaly Mamadou Sangafowa, ministre de l’Agriculture et du développement rural à l’ouverture de la conférence internationale sur la caoutchouc naturel (Irc) 2018 qui s’est tenue les 22 et 23 octobre à Abidjan.

Soucieux de la crise que connaît la filière caoutchouc en Côte d’Ivoire, le gouvernement entend prendre les choses en main. Cela, le ministre de l’agriculture et du développement rural l’a exprimé lors de l’ouverture de la conférence internationale sur le caoutchouc naturel (Irc) tenue les 22 et 23 octobre à Abidjan. « Je voudrais rassurer tous les acteurs des diligences prises par mon département pour mettre fin, très rapidement, à quelques désagréments apparus ces derniers temps, au niveau du flux de commercialisation des fonds de tasse» a déclaré le ministre de l’Agriculture à la conférence. Une intervention apparemment très appréciée par les producteurs du caoutchouc présents à la conférence. Aux dires de certains d'entre eux, cette promesse vient comme une bouffée d’oxygène pour ce secteur qui se meurt à petit-feu.

Soulignons que la conférence internationale sur la caoutchouc naturel (Irc) qui réunit 27 pays du monde avait pour thème: « Contribution du caoutchouc naturel au développement socio-économique et à la préservation de l’environnement».

Rappelons que près de quatre vingt milles tonnes de caoutchouc sont encore stockées dans les ports et dans les plantations, selon le président de l’Association des transporteurs du caoutchouc naturel, Samuel Espérance Mobio. Aussi depuis près de six (6) mois, la filière du caoutchouc en Côte d’Ivoire connaît des difficultés liées au transport de ce produit vers l’extérieur.

Mélèdje Tresore

MELEDJE Trésore

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte