Commerce illicite en Afrique de l'Ouest : 26 000 milliards Fcfa de pertes de recettes fiscales par an


Le programme de Vérification de la conformité des marchandises avant embarquement (Voc) reprend le 15 février 2019.

Une étude conjointe de la Banque africaine de développement (Bad) et de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) fait état de plus de 26 000 milliards de Fcfa de pertes de recettes fiscales chaque année.

Le ministre du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des Pme, Souleymane Diarrassouba, a affirmé que depuis la fin du programme de Vérification de la conformité des marchandises avant embarquement (Voc) en 2013, il n’existait aucun contrôle des marchandises entrant sur le territoire de différents pays. Ce manque de contrôle a permis, selon le ministre, la prolifération de produits frauduleux correspondant à plusieurs milliards de Fcfa par an.

« Une étude conjointe de la Banque africaine de développement (Bad) et de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) fait état de plus de 26 000 milliards de Fcfa de pertes de recettes fiscales chaque année du fait du commerce illicite en Afrique de l’Ouest », a affirmé le ministre Souleymane Diarrassouba, jeudi 07 février 2019, à l'occasion de l'inauguration du showroom de la société Distribution de marchandises diverses (Dmd).

Le ministre du Commerce se propose de renforcer la lutte contre la fraude, la contrebande, la contrefaçon et la concurrence déloyale afin d’améliorer la compétitivité des entreprises en activité sur le sol ivoirien. Il a souligné que l'entrée en vigueur du Voc permettra de lutter contre la contrefaçon et de protéger, de fait, les entreprises. Aussi, a-t-il annoncé la reprise du programme de Voc en Côte d'Ivoire dans une nouvelle phase pilote à partir du 15 février 2019 prochain.

Irène BATH

 

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte