Débats sur le Franc Cfa : Mamadou Koulibaly met au défi le président Ouattara


Le professeur Mamadou Koulibaly se dit prêt à mener le débat sur le franc Cfa avec quiconque veut s'y prêter

Le Professeur Mamadou Koulibaly veut mener le débat sur le Franc Cfa défendu par le président de la République, en séjour en France. L’économiste et ancien chef du Parlement ivoirien vient de lancer un appel à débat sur la question défiant ainsi le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, le banquier.

Le débat sur le Franc Cfa continue de faire rage en Afrique. Sur la question, le professeur Mamadou Koulibaly veut défier le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara. L’ancien chef du Parlement ivoirien vient de lancer un message qui en dit long sur sa page facebook. « Organisez le débat sur le franc Cfa et invitez-moi. Peu importe le format. A l’Université avec les chercheurs de haut niveau, locaux ou internationaux. Ailleurs, en ville avec les commerçants, transporteurs, industriels, banquiers, syndicats ou autres…. Si vous êtes demandeur, faites. Je suis disponible. »

Cet appel à débat de l’éminent professeur agrégé en Economie n’est rien d’autres qu’une réponse, un vrai défi qu'il lance au président ivoirien, Alassane Ouattara. Sur le perron de l’Elysée, où il venait de rencontrer son homologue français, François Hollande, le chef de l’Etat a fait une digression face aux journalistes, le vendredi 15 février dernier, en abordant la question du Cfa qui fait toujours débat. « Le Franc Cfa est une monnaie solide gérée par la Bceao et uniquement par les Africains. C’est une monnaie qui est en circulation non seulement dans les 8 Etats membres de l’Uemoa, mais également dans toute l’Afrique, y compris la Mauritanie, le Ghana, le Nigeria, la Sierra Leonne, le Liberia, la Gambie, etc. qui sont des Etats non membres de la Cedeao », avait déclaré devant la presse le président Ouattara.

Ces propos ont sans doute interpellé Mamadou Koulibay, qui comme bien d’Africains, fait partie des activistes contre la monnaie des ex-colonies françaises du continent.

L’ancien chef du Parlement ivoirien n’a jamais caché son rejet du F Cfa dont il se bat pour la disparition dénonçant son arrimage à un franc français lui-même inexistant. L’économiste ivoirien s’échine à démontrer le tort que cette monnaie cause aux Etats africains. Une position qui n’est pas partagée par le banquier, Alassane Ouattara, qui insiste, pour sa part, sur la stabilité garantie par ce moyen de change. Le débat est lancé.

F.D.BONY

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte