Production d'énergie : La Côte d'Ivoire augmente sa capacité de 30 Mw


Le ministre Abdourahmane Cissé (en avant-plan) a procédé à l'inauguration officielle de la technologie Mxl2. (Photo : DR)

La centrale thermique d'Azito vient d'augmenter sa puissance électrique en y ajoutant une production supplémentaire de 30 Mégawatts (Mw) en utilisant une nouvelle technologie Mxl2. En visite sur le site de ladite centrale à Yopougon, le ministre de l'Énergie, du Pétrole et des Énergies renouvelables, Abdourahmane Cissé a mentionné qu'il s'agit d'un exemple réussi de partenariat gagnant-gagnant entre l'État et le secteur privé.

Azito Énergies SA a signé un accord avec le gouvernement de la Côte d'Ivoire afin d'ajouter 253 Mégawatts (Mw) de puissance électrique à la centrale thermique d'Azito. Cet accord permet aujourd'hui à ladite centrale de fournir 30 % de la production électrique en Côte d'Ivoire. Le ministre de l'Énergie, du Pétrole et des Énergies renouvelables, Abdourahmane Cissé a procédé à l'inauguration ce jeudi 14 mars 2019, de la technologie Mxl2 qui permet d'avoir cette capacité additionnelle sans avoir à augmenter le combustible utilisé.

« C'est une nouvelle technologie qui est mise en œuvre dans plusieurs pays du monde, notamment en Europe et en Asie, et qui n'est pas encore implémentée en Afrique. Nous sommes le premier pays d'Afrique à avoir installé cette technologie », a informé le ministre avant de saluer les équipes qui ont contribué à la mise en œuvre de cette innovation.

Faisant remarquer que la demande d'énergie est croissante de la plupart des consommateurs et des industries, ainsi que des miniers, le ministre a affirmé que l'objectif est d'aller au-delà de la production d'énergie disponible actuellement.

Le Directeur général d'Azito Énergie SA, Luc Ayé a rassuré le ministre quant à l'atteinte de cet objectif. « Nous misons sur des technologies de pointe, la très grande formation technique de nos équipes, une sécurité renforcée, une grande intégration sociale et un très haut respect de l'environnement. La centrale d'Azito dispose désormais des groupes les plus puissants, modernes et performants d'Afrique de l'ouest », a mentionné Luc Ayé. Il a ajouté que la centrale d'Azito est un outil indispensable pour atteindre les objectifs du gouvernement ivoirien de faire de la Côte d'Ivoire un pays émergent à l'horizon 2020.

Honorat Boua, Directeur général d’Azito O&M, a expliqué que la technologie Mxl2 permet de maintenir les unités de production à long terme et satisfaire davantage le réseau électrique, d’augmenter la durée des composants nobles à travers l’accroissement de la disponibilité et l’amélioration du rendement de la centrale. Il a ajouté que cette technologie améliore le taux de rendement de la centrale, réduit le taux d’émission de Co2. Selon ce dernier, par le truchement de ce projet, ce sont 9 000 tonnes de Co2 qui seront réduites annuellement et l’État devrait faire une économie de trois (03) milliards de Fcfa par an.

Les travaux, faut-il le noter, ont duré 40 jours et le coût du projet estimé à 60 millions de dollars Us, soit plus de 30 milliards Fcfa.

 

Irène BATH 

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte