Acquisition de marchés publics en

Soro Doté, Pdt de la confédération des PME / PMI du Bâtiment: « Les entrepreneurs ivoiriens sous Ouattara sont devenus des mendiants »


Le président Soro Doté déplore la part belle faite aux entrepreneurs non nationaux dans les contrats de marchés publics en Btp.

Le président du bureau exécutif de la Confédération des Pme-Pmi du bâtiment et des travaux publics de Côte d'Ivoire, M. Soro Doté, n'est pas content du sort qui est réservé à leur corporation dans l'acquisition de marchés publics auprès de l’État de Côte d'Ivoire.

Il l'a fait savoir samedi 13 avril 2019 au cours d'une conférence de presse au siège de ladite organisation à Abidjan – Adjamé. « Nous sommes défavorisés sur le marché. Les entreprises locales ne bénéficient pas du soutien de l’État. Par contre, les entreprises étrangères ont le soutien de l’État ivoirien. L’État favorise les entreprises étrangères, c'est pourquoi elles bénéficient du soutien des bailleurs de fonds. Si nous recevions autant de soutien, je pense que nous aurions eu des bailleurs de fonds sur notre parcours » a-t-il décrié.

Soro Doté s'offusque de ce que l’État de Côte d'Ivoire ait accordé la priorité de travaux ou réfection de bâtiments publics à des structures non nationales au détriment de celles localisées sur le terrain qui présentent pourtant les mêmes compétences. D'ailleurs, il s'est plaint du mépris que ces dernières leur opposent à chacun de leurs échanges.

« Ils nous disent d'aller nous plaindre ou nous voulons. De toutes les façons, on les trouvera devant. C'est insultant et c'est révoltant. Nous sommes d'accord pour une collaboration mais nous ne voulons pas que ce soient eux les interfaces entre l’État et nous. Les entrepreneurs ivoiriens sous Ouattara sont devenus des mendiants. C'est choquant de constater que les travaux de réhabilitation des casernes, des hôpitaux, écoles et autres bâtiments administratifs soient confiés à des entreprises non nationales. Dans aucun pays au monde, vous ne verrez cela se faire », a-t-il critiqué.

Le président du bureau exécutif de la Confédération des Pme-Pmi du bâtiment et des travaux publics de Côte d'Ivoire n'a pas caché de dire que les entrepreneurs « souffrent » et que les appels d'offre étaient des « masques ». Il va plus loin pour dire que « tout le monde n'a pas de frères et sœurs dans le gouvernement pour avoir des parts de marché ». « C'est humiliant de constater que depuis l'accession du président Ouattara au pouvoir, je n'ai pu avoir un mètre carré de part de marché » a-t-il déploré.

Au regard de ce qui précède, le président Soro a fait un plaidoyer auprès du chef de l’État et du Premier ministre, Gon Coulibaly afin que les organisations en Btp soient associés à tous les travaux en Côte d'Ivoire. « Nous demandons pardon pour que les organisations professionnelles ivoiriennes obtiennent des parts de marché. Dans aucun pays au monde on a privilégié des entreprises non nationales au détriment des celles, nationales. Nous sommes agrées », a-t-il conclu.

Venance KOKORA

Venance Kokora

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte