Pollution de l'air : Transporteurs, industriels...au banc des accusés


07/06/2019
Pollution de l'air : Transporteurs, industriels...au banc des accusés
Les véhicules dits France-aurevoir sont les plus gros pollueurs des villes de la Côte d'Ivoire. (Ph : DR)

La dégradation de la qualité de l'air est essentiellement due à l’émission de dioxyde de carbone des véhicules et aux centrales électriques des industries. Face à cette situation, le président de la Fédération nationale des associations de consommateurs de Côte d’Ivoire (Fac-Ci), Doukoua Godé fait des propositions.

« Combattre la pollution de l’air », tel est le thème de l’édition 2019 de la Journée mondiale de l’environnement. Dans le cadre de la célébration de cette journée, le président de la Fédération nationale des associations de consommateurs de Côte d’Ivoire (Fac-Ci), Doukoua Godé a produit une déclaration le 5 juin 2019 dans laquelle il accuse le secteur des transports et des industries d'être les gros pollueurs en Côte d'Ivoire. Il a souligné qu'au plan des transports, les véhicules sont les causes du ¼ des émissions de dioxyde de carbone liés à l’énergie. Singulièrement en Côte d’Ivoire, Doukoua Godé affirme que des milliers de véhicules dits France-aurevoir polluent quotidiennement les villes et campagnes. Au plan agricole, le président de la Fac-Ci incrimine le bétail qui, dit-il, produit du méthane enflammée, ainsi que les fumées engendrées par les feux de brousse et les cultures sur brûlis. Doukoua Godé précise également qu'au plan industriel, la pollution de l’air est due en grande partie aux centrales électriques et aux industries utilisant des sources d’énergie polluantes. « A cela, il faut ajouter les cimenteries pour leur forte émission de fumée et de poussière dangereuses dans l’espace. Nous déplorons également la réalisation de cités immobilières dans des zones industrielles, sources de pathologies pulmonaires à moyen terme », a-t-il dénoncé, puis d'ajouter qu'au plan domestique, les fumées produites par le charbon de bois, le bois de chauffe et celles engendrées par la combustion à ciel ouvert des déchets organiques sont à la base de la pollution de l'air.

Comme solution face à cette situation, la Fac-Ci propose le contrôle systématique de tous les véhicules polluants et leur mise en fourrière, l'interdiction des feux de brousse et des cultures sur brûlis, l'interdiction de l’installation de toutes les industries polluantes dans les agglomérations. La Fédération propose l’utilisation du gaz butane et d’autres modes de cuisson moins polluantes et encourage l’utilisation des énergies renouvelables, ainsi que la réduction de manière drastique de l’utilisation du bois de chauffe et du charbon de bois.

La pollution de l’air, faut-il le noter, est l’une des premières sources de mortalité à travers le monde. Environ 7 millions de décès par an. 90 % des citadins respirent l’air pollué.

Irène BATH

 

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte