Corruption en Côte d'Ivoire/ L'Etat ivoirien veut combattre le mal à la racine


Corruption en Côte d'Ivoire/ L'Etat ivoirien veut combattre le mal à la racine
Plusieurs acteurs de l'éducation-formation ont pris part au lancement officiel du projet.

L'Etat de Côte d'Ivoire a décidé de combattre le phénomène de la corruption à la racine. Pour se faire, il envisage d'introduire des modules de formation sur la prévention et la lutte contre le fléau dans les programmes d'enseignement. Le projet a été officiellement présenté à l'ensemble de la communauté, notamment les différents acteurs et partenaires du système éducatif que sont les groupements de parents d'élèves, la société civile, les partenaires au développement ainsi que les médias, jeudi 18 juillet 2019, au cours d'une table ronde à Abidjan-Plateau.

Ce projet, piloté par la Haute autorité pour la bonne gouvernance (Habg), va concerner les trois ordres de formation que sont : le préscolaire, le primaire, le secondaire et le supérieur ; l'enseignement technique et la formation professionnel et enfin les écoles de formation des fonctionnaires et agents de l’État.

Koné Moussa, représentant le président de la Habg, a expliqué que cette initiative s'inscrit dans la mission d'éducation et de sensibilisation des populations sur les conséquences de la corruption de la Habg. Introduire des modules de formation sur la prévention et la lutte contre ce fléau dans les programmes d'enseignement permettra, à l'en croire, aux apprenants d’acquérir des comportements éthiques, de responsabilité, d'intégrité et de probité.

Sarr Assane, conseiller technique au ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement technique et de la formation professionnelle a souligné, à l'occasion, que la corruption est devenue une gangrène en Côte d'Ivoire, à tel point que les bonnes performances économiques du pays n'ont pu mettre le pays à l'abri des «brebis galeuses» (allusion faite aux actes de corruption, Ndlr). Ce fléau, a-t-il noté, est omniprésent tant dans les services de l'administration publique que privée. Pour lui, la persistance du phénomène est le signe d'une crise de la société, l'expression de la faillite de l'éducation, une crise de l'éducation. L'idée d'introduire un module de formation sur la corruption, est une initiative qu'il salut sincèrement.

Pour sa part, le comité d'experts mis en place pour l'élaboration des modules sur la prévention et la lutte contre la corruption a fait le constat selon lequel la corruption demeure préoccupante malgré tous les efforts consentis. Aussi, qu'elle est considérée par les populations comme une fatalité au point où elles semblent désarmées contre ce fléau. Les experts estiment qu'à travers ce projet, c'est un message fort que l'Etat de Côte d'Ivoire donne aux citoyens pour dire qu'il est encore possible de changer la donne et d'assainir un peu plus la société ivoirienne.

L'introduction du module dans le programme nationale d'enseignement ne se fera pas avant la rentrée académique et universitaire 2020-2021.

Elysée LATH

Elysée Lath

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte