Importation de riz : La Côte d’Ivoire dépense 300 milliards Fcfa par an


11/08/2019
Importation de riz : La Côte d’Ivoire dépense 300 milliards Fcfa par an
Moussa Sanogo, au milieu, a encouragé les jeunes à se détourner de l’exode, surtout de l’immigration clandestine. (Ph : DR)

Pour combler son déficit en riz, la Côte d’Ivoire importe des quantités estimées à 300 milliards Fcfa par an. L’information a été donnée par le Secrétaire d’Etat en charge du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, samedi 10 août, à l’occasion de l’ouverture officielle du Guichet emploi de Touba.

« Nous avons une terre du Bafing riche et fertile qui permet que nous soyons de gros producteurs de certains produits pour lesquels la Côte d’Ivoire a de fortes importations, notamment le riz. Notre pays a besoin de riz. L’économie nationale sort près de 300 milliards de Fcfa par an pour le complément en matière de riz. Si nous sommes capables de produire autant de riz au niveau du Bafing, vous imaginez que c’est à vous les jeunes qu’ils (300 milliards Fcfa, Ndlr) seront destinés », a mentionné le Secrétaire d’Etat en charge du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo. Il a fait cette adresse, samedi 10 août 2019, à l’ouverture officielle du Guichet emploi de Touba. Saisissant cette occasion, Moussa Sanogo a demandé aux jeunes de ladite région de s’intéresser à l’agriculture. Il les a rassurés de l’engagement du gouvernement à accompagner le développement de la chaîne des valeurs du riz. « Dans la chaîne des valeurs, vous avez, en plus de la production de base, la transformation industrielle. A ce niveau, nous sommes prêts à accompagner et créer des facilités pour réduire les charges des entités qui souhaiteraient s’installer au plus près des populations de sorte à créer des emplois », a-t-il dit.

I.B.

 

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome