Botro/Prix Amadou Koné du jeune entrepreneur: Les lauréats ont reçu 15 millions fcfa


03/12/2019
Botro/Prix Amadou Koné du jeune entrepreneur: Les lauréats ont reçu 15 millions fcfa
Les lauréats ont reçu leur chèque

Les lauréats du concours de micro-projets doté du « Prix Amadou Koné du jeune entrepreneur du département de Botro », sont connus depuis dimanche 1er décembre 2019.

Au nombre de 30, ces jeunes porteurs de micro-projets ont reçu leur récompense, à savoir un chèque de 500 000 fcfa chacun, soit 15 millions fcfa au total, au cours d'une cérémonie tenue dimanche, jour marquant également la célébration décalée de la Journée internationale de la jeunesse (Jij) à Bouaké.

Représentant le ministre des Transports, Amadou Koné dont le prix porte le nom, le Pca du Conseil hévéa-palmier à huile, Fanny Ibrahima, s’est félicité de l’engouement que le projet suscité chez les jeunes du département de Botro. L'émissaire d'Amadou Koné a relevé que l’objectif du ministre des Transports en finançant les jeunes ruraux, est de parvenir à leur autonomisation dans le but de faire d'eux des acteurs du développement de leurs localités. Fanny Ibrahima a par ailleurs noté que le ministre veut faire en sorte que les jeunes de tous les villages Satiklan et Gblôh soient bénéficiaires de l’initiative.

Rebecca Yao, présidente de l’Association Diabo ville émergente et promotrice du « Prix Amadou Koné du jeune entrepreneur du département de Botro », a pour sa part indiqué que ce concours vise à créer une saine émulation entre les jeunes de Botro et de les encourager à se surpasser pour être les meilleurs dans leurs entreprises. « Ces projets financés par le ministre Amadou Koné ont ciblé les communautés rurales parce qu’ils ont vocation à rassembler (…). Les jeunes ont un poids démographique indéniable. Il importe donc de faire d’eux des acteurs essentiels de la vie économique et sociale dans nos communautés », a-t-elle justifié.

Elle a conseillé aux jeunes de la région de Gbêkê de changer de mentalité, de penser à leur avenir, et de se réaliser. Rebecca Yao n'a pas manqué de rappeler que du remboursement efficient des financements par les premiers bénéficiaires dépendra la survie de cette initiative d'accompagnement à l'autonomisation des jeunes. « Tous les six mois, la compétition sera relancée et de nouveaux projets seront financés », a-t-elle promis.

Notons que le projet a été lancé en juillet 2019 dans le cadre de la Journée internationale de la jeunesse (Jij). Les postulants sont venus des villages et hameaux des sous-préfectures de Botro, Diabo et Languibonou.

Élysée LATH (Source : Sercom organisation)

Elysée Lath

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2