Passage du CFA à l'Eco : Un homme de Dieu dénonce une colonisation éternelle

« Nous sommes en train de passer du Franc des colonies (Fcfa) à l’Euro des colonies (Eco) »
22/05/2020
Passage du CFA à l'Eco : Un homme de Dieu dénonce une colonisation éternelle
Père Donald Zagoré, de la Société des missions africaines (SMA). (Ph: DR)

Père Donald Zagoré, dans cette autre contribution, parle du passage de Cfa à l'Éco. Il s'insurge contre le rôle que tient toujours la France dans ce changement.

La France a décidé d’acter la mort du FCFA, mais pas à n’importe quel prix. En plus du fait que la parité de l’Eco avec l’euro sera idem comme le FCFA, la France  reste le garant de cette monnaie et se donne même le droit d’intervention en cas de crise monétaire. A cette allure, nous sommes en train de passer tout simplement du Franc des colonies (Fcfa) à l’Euro des colonies (Eco). Comme écrit Antoine Lavoisier, « rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ».  Étrange attitude, qui a malheureusement quand même, il faut le rappeler la bénédiction d’un certain nombre de nos dirigeants politiques africains.
Un schéma presque similaire au simulacre d’indépendances politiques des années 1960 où la France a accordé l’indépendance à ses colonies en se réservant le droit exclusif d’intervention en temps de crise. Une logique bien matérialisée par la présence sur les sols africains de ses multiples bases militaires. De la même manière que l’Afrique francophone n’a jamais eu de stabilité politique depuis les indépendances, elle doit sérieusement se préparer à de véritables instabilités monétaires.
Pourquoi tant d’acharnement et de méchanceté de la part de la France ? Pourquoi faut-il qu’il y ait toujours la France sur nos chemins de liberté ? La colonisation est-elle éternelle? Est-il inscrit et scellé dans les cieux que la France restera pour les siècles et les siècles le maître de notre destin ? Il faut bien que ce paternalisme politique conçu des entrailles de la colonisation et qui se fait bien vivant et solide à travers les moules du néocolonialisme prenne fin un jour.

P. Donald Zagoré, SMA

NB : Le titre et l'accroche sont de la rédaction.

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome