Lutte contre le racket: Comment les États-Unis vont aider les commerçants


25/05/2013
L’ambassadeur Carter III
La lutte contre le racket en Côte d'Ivoire compte parmi les priorités de l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique. Le jeudi 23 mai 2013, selon un communiqué de cette Ambassade, Phillip Carter III (ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire) et Gene Cretz, Ambassadeur des Etats-Unis au Ghana, ont procédé à l’ouverture du Centre frontalier d’Information de Noé entre la Côte d'Ivoire et le Ghana.

Ce, en présence des ministres de Transport ivoirien et ghanéen. Selon notre source, Carter III a soutenu que cette opération participe à résorber, entre autres, les tracasseries routières. Il a informé la population que ce centre de Noé aura les mêmes objectifs que ceux déjà installés aux frontières Bénin-Nigeria, Burkina Faso-Ghana, Ghana-Togo et au port de Dakar au Sénégal.

Ces instruments, selon lui, mettent des informations pratiques à la disposition des commerçants là où ils en ont le plus besoin, notamment le poste frontière. «Ces centres ont aidé les parties prenantes à identifier avec succès les causes des retards et des tracasseries, et à mener des actions en vue de les réduire considérablement », a souligné l'Ambassadeur américain qui a indiqué : « l’initiative des Centres frontaliers d’information, lancée en collaboration avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et d’autres partenaires, illustre notre engagement à travailler de concert avec les pays africains afin de promouvoir le développement et la croissance économique soutenus ».

Le Projet Business Environments for Agile Markets (Beam) de l’Usaid et le Centre Ouest Africain pour le Commerce de l’Usaid (Trade Hub), en étroite collaboration avec le Conseil ivoirien des Chargeurs (Oic) et l’Autorité des chargeurs du Ghana (Gsa), sont les maîtres d’œuvre de ces centres.

Hermance K-N

Hermance K.N

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome