Commerce des lubrifiants en Côte d'Ivoire: La concurrence déloyale dénoncée


27/05/2013
Une concurrence déloyale gène le milieu de commercialisation des produits pétroliers, notamment la vente de lubrifiants en Côte d'Ivoire. C'est le directeur général de Corlay Côte d'Ivoire, Touré Amadou, qui a révélé cette information dans la soirée du vendredi 24 mai 2013.

« Nous saisissons cette occasion pour dénoncer la concurrence déloyale exercée par les importateurs de certains lubrifiants de basse qualité vendus à vils prix qui inondent actuellement le marché ivoirien », a déclaré Touré Amadou à l'occasion à la cérémonie de lancement de la nouvelle gamme de lubrifiants (pour véhicules et machines) de ladite société qu'a abrité un hôtel au Plateau.

Selon le manager de ladite entreprise, ces lubrifiants de mauvaise qualité « causent d'énormes préjudices aux consommateurs et industriels en général et aux unités locales de production en particulier ».

Pour M. Touré, il importe que les sociétés qui ont l'autorisation de fabrication et de vente exercent leurs activités dans un environnement sain, vu qu'elles se soumettent à la législation en vigueur et payent leurs impôts dans les normes. Il s'est réjoui de la confiance que l’État ivoirien accorde à sa société qui, avec ses nouveaux produits, démontre qu'elle a de la valeur et de la compétence. Surtout qu'elle est en pleine procédure de certification Iso. Comme pour répondre à la préoccupation du Dg Touré Amadou, Alexis Amichia, (directeur de cabinet adjoint du ministre en charge du commerce) a soutenu que depuis novembre 2012, le gouvernement a pris des mesures contre les pratiques anticoncurrentielles parce qu'il « se doit de protéger les opérateurs économiques ».

H. K-N

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Hermance K.N

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome