Exportations ivoiriennes

Les artisans formés à l'accès du marché américain


14/06/2013
La Côte d'Ivoire, depuis octobre 2011, a été déclarée éligible à l'AGOA après plusieurs années d'absence, mais aussi elle a obtenu son éligibilité pour l'année 2013 avec la possibilité d'exporter plus de 6,400 tonnes de produits sur le marché américain dont des produits d'artisanat.

En vue de rendre plus performant le travail des artisans ivoiriens en termes de qualité, de normes, de capacité de production, de conditionnement, de négociation et de vente sur le marché américain qui demeure un marché très difficile, la Commission Agoa Côte d'Ivoire a initié un séminaire le 12 juin 2013 au Plateau. Il s'agit, pendant trois jours, de renforcer les capacités des acteurs de la filière artisanat.

A en croire le ministre du Commerce, de l'Artisanat et de la Promotion des PME, Jean-Louis Billon, ce séminaire est plus que salutaire ; arguant qu'en principe, '' ce l'artisanat et le secteur des PME qui font le tissu économique de la Côte d'Ivoire''.

Quant à Gérard Amangoua, DGA de l'APEX-CI, il a indiqué que les participants ont été sélectionnés sur la base de leur potentiel, avant d'insister sur l'importance de ce séminaire. «Étant entendu que réussir sur le marché américain est presque synonyme de réussite sur tout autre marché, il est opportun de dire que ce séminaire de formation vient à point à nommé. Il faut également noter que grâce à l'appui et à l'encadrement du Centre de Ressources AGOA, plusieurs entreprises ivoiriennes ont pu bénéficier du régime préférentiel de l'AGOA et font la fierté du centre », a-t-il soutenu. Rappelant que pendant la période de janvier à mars 2013, les exportations ivoiriennes bénéficiant du régime préférentiel AGOA sur le marché américain ont été de l'ordre de 6,9 miliards de fcfa sur un total de 45,8 milliards de fcfa.

G. DE GNAMIEN

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

G de Gnamien

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2

 

Videodrome