JFK

|

  • SOURCE: Star Magazine

Le show-biz ivoirien, un secteur aux abois

Récemment, des artistes se sont réunis pour lancer une nouvelle association. Pour oeuvrer à l'émergence culturelle, disent-ils.

Au-delà du décryptage qu'on pourrait faire de l’opportunité de cette organisation, de l'évaluation de ses objectifs et ambitions, son avènement rappelle le sinistre dans lequel est plongé le monde du show-biz ivoirien. Un sinistre si profond qu'aucun compartiment de l'industrie culturelle n'est épargné.

Aujourd'hui, il est légitime que l'on se demande s'il existe encore du show business à Abidjan, considérée d'antan comme la plaque tournante de l'industrie du spectacle en Afrique. Ils sont nombreux les acteurs du show-biz en Côte d'Ivoire qui sont nostalgiques des périodes fastes où les affaires marchaient au super. Aujourd'hui, c'est la désolation ! Le cinéma, le 7e art, est quasi inexistant dans une Côte d'Ivoire où les spectacles se font en compte-gouttes.

Au niveau des vidéo-grammes et des phonogrammes, la situation est dramatique. Toute la chaîne de distribution de drogues souffre du contre-coup de la violente crise que le pays a traversée. En ce qui concerne les artistes, leurs conditions de travail et de vie se sont fortement dégradées. Les promoteurs de spectacles étant de plus en plus absents, c'est naturellement que les « gombos » se soient réduits comme peau de chagrin. En lieu et place des spectacles et concerts grand public, on a de plus en plus affaire à des shows privés, d'une part à cause de la rareté des salles, et d'autre part pour éviter le fiasco, la paupérisation de la population ayant atteint un seuil intolérable.

Cependant, ce tableau sombre ne devrait pas mettre le holà à toutes les initiatives et à tous les efforts pour revigorer l'industrie du spectacle en Côte d'Ivoire. Pour ce faire, toute proposition est la bienvenue, à condition qu'elle milite dans le sens de la promotion d'une culture à visage humain.

JFK

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte