JFK

|

  • SOURCE: Star Magazine

Ismaël Isaac, la dernière victime

Depuis dizaine d'années, le show-biz ivoirien souffre des effets néfastes de la piraterie. Aucun pouvoir, durant ces dix années, n'a réussi à juguler ce fléau. Pas le Rdr, encore moins le Fpi.

C'est comme si on acceptait l'idée que la Culture meurt, que les artistes aillent crier famine chez des personnalités pour que l'on consente à leur offrir des enveloppes... De guerre lasse, les artistes ont fini par baisser les bras. Ismaël Isaac avait déclaré, il y a quelques années, qu'il arrêtait de chanter , parce que la piraterie ne favorisait pas la création artistique. Mais heureusement que le chanteur est resté profondément un artiste dans l'âme.

14 ans après ''Treich feeling'' ,Ismo a sorti son dernier crû intitulé ''Je reste''. C'est donc la frénésie dans le show-biz ivoirien, mais déjà l’œuvre de l'artiste est fortement piratée. Au grand dam du chanteur et de son producteur. Le pire, c'est que toute l'organisation qui est mise en place pour que cet album connaisse un succès est en train de tomber à l'eau. Et pendant que les pirates écoulent tranquillement l’œuvre sans être inquiétés aux abords des commissariats, l'équipe de jeunes recrutés par la maison de production pour commercialiser les CD stickés sont pourchassés par des hommes en treillis au motif qu'ils occupent inutilement les trottoirs. Allez- y comprendre quelque chose. Ismaël Isaac est la grande victime de la piraterie de ces derniers mois.

JFK

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte