Début des épreuves orales du Bepc, hier

Des difficultés évoquées Plusieurs candidats absents


les élèves en classe d'examen Ph DR

Les épreuves orales d'Anglais du Brevet d'études du premier cycle (Bepc) de cette année ont démarré, le mardi 11 juin 2019, pour prendre fin, le vendredi 14 juin 2019.

Mais le premier jour, quelques difficultés ont été évoquées. '' Je suis obligé d'accompagner mon fils qui n'a que 13 ans. Nous sommes à Gonzagueville où il fréquente et il doit aller jusqu'à Vridi pour son examen. Nous avons emprunté un wôrô-wôrô pour arriver sur l'autoroute de Grand- Bassam avant de prendre un autre véhicule pour le centre-ville de Port-Bouët. Cela n'a pas été facile d'avoir un moyen de déplacement. C'était la lutte. A Port-Bouët, nous avons emprunté un wôrô-wôrô pour Vridi. Est-ce qu'un enfant de 13 ans peut lui seul faire ce trajet ? Ma journée est foutue. Je ne vais pas travailler, aujourd'hui (ndlr, hier). Toute la semaine prochaine sera sans travail pour moi, avec les épreuves écrites. Mon enfant allait à pied au collège. Est-ce que ce n'est pas un mobile de découragement pour lui'', s'est plaint un parent d'élève, à bout de nerfs. Plusieurs parents d'élèves ont déploré cet état de fait alors que selon eux, des écoles auraient pu être aménagées à Gonzagueville pour les recevoir. A Yopougon, le parent d'un enfant de 13 ans qui fréquente à Niangon et qui passe son examen à Maroc a dû arrêter son travail à midi pour aller chercher son fils à la maison. '' Mon fils passe à 14h. Abidjan est dangereux. Et puis ce n'est pas facile de se déplacer. Je vais le déposer dans son centre et puis je vais attendre pour le raccompagner quand il va finir'', nous a-t-il fait savoir. Au centre du lycée moderne 1 de Port-Bouët, selon le chef de secrétariat, Kessé Théodore, nombreux étaient les candidats qui n'avaient pas répondu à l'appel, lorsque nous étions sur les lieux autour de 14h. '' Nous avons 439 candidats avec quatre (4) interrogateurs. Chaque interrogateur prend 32 candidats par jour, soit deux vacations (la vacation est une liste de candidats venue de la Deco). Des candidats, parce qu'ils ont peur, attendent pour demander à ceux qui sont passés avant eux si l'enseignant est sévère avant de se lancer. Mais, cette année, quel que soit le jour qu'ils choisiront, c'est le même enseignant qui va les prendre. Cela, parce que depuis le premier jour, ceux-ci ont signé sur la vacation'', nous a-t-il fait avoir. Au lycée moderne de Koumassi, vers 15h, il n'y avait personne, le secrétariat était fermé. '' Contrairement aux années passées, il n 'y a pas eu beaucoup de candidats, ce premier jour'', nous a appris une source alors que sur le tableau, 111 candidats devraient passer devant les interrogateurs, entre 7h30 et 12h et entre 14h et 18h30, du lundi au vendredi, pour 429 élèves. Bien avant, dans la matinée, au centre du lycée moderne de Cocody, le chef centre, Mme Boya, a relevé le fait que des candidats avaient signalé que leurs noms ne figuraient pas sur les vacations. '' Ils sont venus me voir et nous avons trouvé les noms sur notre liste. Donc le problème était réglé. Nous avons 690 candidats et cinq (5) interrogateurs qui interrogent chacun 38 élèves par jour'', nous a-t-elle informé.

Notons que ce sont 439.529 candidats qui prennent part à la session 2019 du Bepc, dan 749 centres sur le territoire national.

Dominique FADEGNON

Dominique Fadégnon

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte