MUPEMENET-CI : Kandia Camara entérine l’élection de Boko Michaël au poste de Pca


24/07/2019
MUPEMENET-CI : Kandia Camara entérine l’élection de Boko Michaël au poste de Pca
L’intervention de Mme Kandia Camara permet à Boko Michaël de prendre officiellement les commandes de la Mupemenet-ci.

La ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, a entériné hier l’élection de Boko Michaël au poste de président du conseil d’administration (Pca) de la Mutuelle de l’Education nationale et de l’Enseignement technique (Mupemenet-ci).

« En ma qualité d’autorité de tutelle de la Mupemenet-ci, je prends acte de l’élection de Boko Michaël, intervenue le 15 avril 2019, conformément aux dispositions combinées du Règlement de l’Uemoa et des articles 20 ; 30 des statuts de la Mupemenet-ci », écrit Mme Kandia Camara dans une déclaration signée le lundi 22 juillet 2019. Appelant l’ensemble des mutualistes à se conformer « au strict respect des résolutions de l’assemblée mixte du 15 avril 2019 », elle entend organiser, « à brève échéance, la cérémonie de passation des charges entre le président élu Boko Michaël et le président sortant Cissé Vacaba ».

A travers ce communiqué, Mme Kandia Camara reconnaît ainsi que l’assemblée générale du 15 avril à Yamoussoukro a consacré l’élection de Boko Michaël au poste de Pca de la Mupemenet-ci par neuf (09) voix contre six (06) pour Cissé Vacaba, Pca sortant.

Faut-il le rappeler, invoquant la violation d’une consigne de vote, Cissé Vacaba et ses partisans ont fait organiser un deuxième scrutin le même jour afin de la reconduire dans ses fonctions, créant une dissension entre les deux camps.

La ministre de l’Education nationale soutient avoir fait entendre les deux parties par ses services. Et que Cissé Vacaba et ses partisans, qui n’ont pas déféré à sa convocation, ont organisé, le 22 juin 2019, une seconde Ag pour changer la dénomination de la mutuelle, transférer les comptes dans un autre établissement financier, et mis la mutuelle sous la tutelle du ministère de l’Emploi et de la protection sociale.

« Le ministre de l’Emploi et de la protection sociale qu’ils ont saisi, aux fins de notification des résolutions ci-dessus, leur opposait une fin de non-recevoir par courrier daté du 25 juin 2019, référencé n°01663/MEPS/CAB-1/DGPS, aux motifs que son département n’est habilité à assurer la tutelle de cette mutuelle qui relève de plein droit du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, pour avoir été créée exclusivement au profit des personnels de ce ministère », lit-on dans la communiqué.

 

H.O

1 | 2

 

Videodrome