Education: La rentrée scolaire 2019-2020 menacée par les enseignants


01/08/2019
Education: La rentrée scolaire 2019-2020 menacée par les enseignants
Les enseignants entendent continuer la lutte.

Lors de la passation de charges entre le porte-parole sortant de la Coalition Secteur Education/Formation de Côte d’Ivoire (Cosefci) et son successeur dans les locaux de la faitière sis à Yopougon, ce jeudi 1er août 2019, les syndicalistes enseignants ont traduit leur intention de durcir le ton.

Depuis le 2 juin 2019, date à laquelle ils ont décidé de suspendre leur mot d’ordre de grève pendant 3 mois pour montrer leur bonne foi aux autorités, les syndicalistes enseignants estiment que l’Etat n’a pas encore réagi à la hauteur de leurs attentes.

« Malgré cette situation, pour montrer sa bonne foi et prendre l’opinion à témoin, la Cosefci a suspendu tous ses mots d’ordre de grève et s’est impliquée résolument dans l’organisation des examens scolaires qui se sont bien déroulés. Jusqu’à présent, aucune ligne n’a bougé et le gouvernement s’est enfermé dans un mutisme provocateur. Le dialogue est donc au point mort. » s’est insurgé Pacôme Attaby, le porte-parole sortant de la Cosefci. Il a aussi évoqué les événements qui ont marqué sa mandature sans oublier les deux actions de justice entreprises par la faitière contre certaines autorités ivoiriennes.

Pour le nouveau porte-parole, Ako Nomel Hidry, des risques de la reprise des grèves sont à mettre sur le compte du gouvernement. « Nous avons accordé un sursis de 3 mois au gouvernement de Côte d’Ivoire pour se prononcer. Il serait intéressant pour le gouvernement de voir ce sursis comme le moyen d’éviter d’aller encore dans un bras de fer. Passer ces 3 mois, nous risquons d’aller en grève, de reprendre nos actions de protestation parce que jusqu’alors, nos revendications n’ont pas été prises en compte. » a-t-il laissé entendre.

Ils ont martelé que l’effectivité de la rentrée scolaire 2019-2020 dépendra de l’action du gouvernement face à leurs revendications.

Rappelons que Ako Nomel Hidry est le nouveau porte-parole de la Cosefci en remplacement de Pacôme Attaby. La Cosefci est une faitière qui regroupe en son sein 11 syndicats d’enseignants légalement constitués.

Alain B. Zadi

Alain Zadi (stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome