Treichville : Affrontements sanglants entre Gendarmes et populations

Plusieurs blessés
22/08/2014
Les gendarmes ont utilisé les grands moyens pour faire revenir le calme (Ph d’archives)
Le quartier Hino, situé en zone portuaire d’Abidjan, a été le théâtre d’un violent affrontement entre un important détachement de gendarmes et les riverains, le lundi 18 août 2014.

Ce jour, comme le soutiennent des sources sécuritaires, les populations de Hino sont quasiment tirées de leur sommeil dès 6H par un important détachement de la gendarmerie nationale. Elles sont sommées de quitter les lieux à céder à un opérateur économique qui aurait acquis le terrain. Les populations qui soutiennent que le dossier est en cours au tribunal de Première instance d’Abidjan, protestent et refusent de sortir de leurs maisons.

Les gendarmes procèdent alors à l’expulsion des habitants de force. Ceci occasionne une bagarre rangée qui oblige les forces de l’ordre à utiliser plusieurs canettes de lacrymogène. N’empêche ! Des populations qui résistent font pleuvoir des pierres sur des gendarmes qui intensifient les jets de cannettes.

Des loubards certainement convoyés par I. Y. l’opérateur économique en question, entrent en scène. C’est la confusion totale. Des cris, des bruits assourdissants de lacrymogène, déchirent l’atmosphère ce lundi matin. Peu après 8H, les gendarmes réussissent à ramener l’ordre. Toutefois, on note, de sources sanitaires, quatorze blessés qui sont évacués au Chu de Treichville. Sawadogo Séïdou, chef dudit quartier proteste vigoureusement contre l’acharnement contre « ses populations ».

M’BRA Konan

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

M'Bra Konan

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome