Guiglo : Un féticheur séquestre une fille de 15 ans, la viole et l'enceinte


(Photo d'archives pour illustrer l'article)
Doumati Romain, 34 ans, ressortissant béninois et féticheur, n'a certainement pas vu venir son péril.

Du haut de son mètre 90 et ses 80 kg, il était à la barre de la section du Tribunal de première instance de Guiglo, en son audience du mardi 21 juillet 2015. A côté de lui, S.A.V., une mineure âgée de 15 ans, portant une grossesse de cinq (5) mois. C’est justement de cette môme dont il est l'auteur du « ventre arrondi », que viennent ses ennuis.

Il est accusé de séquestration et de viol consommé avec violence sur mineure. En effet, au regard des débats à la barre, on apprend que le 2 janvier 2015, Doumati Romain, en provenance de Guiglo où il réside, débarque à Bacanda, village de la sous-préfecture de Tiassalé. Précisément, au domicile de S.J-B., un planteur qui vit avec sa femme et leurs trois enfants dont S.A.V. L'homme qui dit être là pour des séances d'exorcisme, consulte ses « génies ». Et le diagnostic qu'il livre est des plus déroutants. Il révèle au planteur que toutes les misères que vit sa famille, ont un seul responsable : sa fille S.A.V., qu'il taxe de redoutable sorcière. S.J.B. n'en croit pas ses oreilles. Mais le féticheur finit par avoir raison de ses doutes. Alors, ce dernier note qu'il va falloir exorciser la môme, pour briser son supposé pouvoir occulte. Cela à l'issue, dit-il, d'un combat mystique épique. A cet effet, il demande aux parents de Valencia, qu'ils le laissent partir avec leur fille, dans son antre de Guiglo.

A la vérité, c'est que le féticheur a son idée. Les rondeurs naissantes de la fillette ont un terrible effet sur sa libido. Ainsi, sur place à Guiglo, le 3 janvier 2015, masquant ses funestes intentions, le féticheur fait croire à sa femme, qu'il va « délivrer » la fillette. Sa naïve épouse marche et adopte S.A.V. comme sa propre fille. Et pourtant, son mari a plutôt décidé d'en faire sa rivale. Alors, un de ces jours, pendant que sa femme est absente, Doumati Romain mélange une substance à du «koutoukou» qu'il invite la fillette à boire. Ceci, dit-il, entre dans le cadre de la séance d'exorcisme. Après l’absorption de cette boisson traditionnel, la mineure prise de tournis est proprement violée par le féticheur. Très tard dans la nuit, à son réveil, la petite fille constate dans son sexe, un liquide gluant blanchâtre mélangé à du sang. Et couché près d'elle, le féticheur, nu comme un ver.

Après avoir pleuré longtemps en silence, le lendemain, lorsqu'arrive la femme de Doumati, la petite fille lui explique tout. Il s'en suit une vive dispute entre le couple. Mais cela n'altère en rien, l'envie de l'homme de continuer à « consommer la chair tendre ». Il fait donc partir S.V.A. chez son frère O.J. qui vit à Lokosso, village situé sur l’axe Guiglo-Duékoué. A son frangin, il présente la fillette de 15 ans comme sa seconde femme. Et depuis, c'est sans arrêt, qu'il soumet la minette à des assauts sexuels contre son gré. Allant même jusquà la menacer de mort, au cas où elle refusait ou tenterait de tout révéler. « Deux mois plus tard, j’ai commencé à vomir et je ne savais pas que j’étais enceinte, » explique la jeune fille à la barre. En définitive, elle va discrètement se confier aux responsables du comité local de « Violences basées sur le genre ( Vbg) ». Très rapidement, le centre social et la section des droits de l’homme de l’Onuci à Guiglo sont informés. Et S.A.V. est prise en charge. Quant au féticheur arrêté, ses dérives sexuelles lui valent une peine de 5 ans de prison qu'il ira purger dans l’univers carcéral de Man.

Chancelle GOUDALET ( Correspondant régional )

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte