Abengourou

Décapitée, la tête d’une femme retrouvée dans un trou deux semaines après


30/05/2012
Décapitée, la tête d’une femme retrouvée dans un trou deux semaines après
Dans notre livraison du vendredi 11 mai 2012, nous évoquions l’atroce cas d’une femme décapitée dont le corps sans vie avait été retrouvé sur la place publique.

C’était le jeudi 10 mai 2012, dans la localité de Zaranou (40 km au sud-est d’Abengourou). Deux semaines après, la tête qui avait été emportée a été retrouvée par les enquêteurs de la gendarmerie. Avec les informations complémentaires qui nous sont parvenues à la suite de notre article, il ressort, en effet, que dans la nuit du mercredi 9 au jeudi 10 mai dernier, à Zaranou, la nommée Kadio Amenan Rose, née le 23 juillet 1989 et mère de deux enfants, reçoit un coup de fil. Apparemment, quelqu’un qu’elle connaît très bien et qui l’invite ainsi à le rejoindre. La jeune femme, qui se libère peu après de toute activité, quitte le domicile familial. Hélas, le lendemain matin, le corps de Rose, sans tête, est retrouvé non loin des locaux de la sous-préfecture. A l’évidence, tous les regards se tournent vers A. Thierry, un jeune planteur de 25 ans, qui serait son petit ami. Mais ce dernier est introuvable depuis. Les éléments de la brigade de gendarmerie d’Ebilassokro, dont la zone de compétence a servi de théâtre aux faits, ouvrent une enquête. Deux semaines plus tard, soit le mercredi 23 mai 2012, leurs recherches les conduisent non loin du forage de la Sodeci de Zaranou. Là, ils découvrent la tête de Rose, dans un trou. Une tête en état de putréfaction avancée. Les investigations se poursuivent à l’effet de mettre la main sur le ou les tueurs.

Zéphirin NANGO

( A Abeng

Madeleine Tanou

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome