Santé

Le gouvernement ivoirien contre les diarrhées à rotavirus


09/05/2017 | | Commenter l'article
161

Le gouvernement ivoirien a décidé de protéger les enfants de 0 à 11 mois contre les diarrhées à rotavirus. Pour mieux informer la population sur la vaccination contre cette maladie débutée en mars 2017, le Programme élargi de vaccination (PEV) a organisé un briefing avec la presse, le mardi 9 mai 2017, au siège du (PEV) à Treichville.

La diarrhée à rotavirus est une maladie due au virusrota qui infecte les intestins de l’homme. Cette maladie est contagieuse et se manifeste, sous forme de diarrhée, souvent, accompagnée de vomissements, de fièvre peu élevée, avec parfois des douleurs abdominales etc... Par conséquent, une diarrhée sévère sans réhydratation en eau et électrolyte peut entraîner le décès des sujets.

Les plus exposés sont les tout-petits âgés de 3 à 35 mois. Vu la menace de cette maladie chez les nourrissons, l’Etat de Côte d’Ivoire a pris de grandes mesures qui visent à protéger ceux-ci. Il vient de disposer gratuitement dans les centres de santé publique, le vaccin contre les diarrhées à rotavirus. Ainsi, les enfants de 0 à 11 mois bénéficieront de ces vaccinations. Pour faire bénéficier un enfant, la mère doit respecter le calendrier de vaccination de son enfant en se rendant simplement au centre de vaccination de l’hôpital le plus proche. Le vaccin anti rotavirus s’administre en trois (3) doses à 6, 10 et 14 semaines d’âge et administré en même temps que les autres vaccins prévus à ces âges.

La diarrhée à rotavirus se transmet par voie orale directe ou indirecte, elle est essentiellement interhumaine. Pendant une dizaine de jours, un enfant ayant une diarrhée à rota virus excrète un grand nombre de virus pendant environ une dizaine de jours. Et, les doses infectieuses peuvent rapidement être acquises par les mains, les objets, les aliments et de l'eau contaminés. Cependant, le traitement de cette maladie est curatif et préventif. Elle doit être traitée de la même manière que les autres formes de diarrhée. C’est à dire, par de sels minéraux (thérapie par réhydratation orale) et de zinc. Soulignons par ailleurs que, pour sauver des vies d’enfants contre cette maladie contagieuse, la vaccination reste la seule prévention. Aussi, pour réduire les infections diarrhéiques et la mortalité infantile, certains principes doivent être respectés. Entre autres: l’allaitement précoce et exclusif au sein pendant les 6 premiers mois de vie, la supplémentation en vitamine A, l’approvisionnement en eau potable, l’hygiène alimentaire et corporelle, le lavage des mains à l’eau et au savon, l’assainissement du milieu, l’alimentation continue en cas de diarrhée etc...

« Après la vaccination, l’enfant peut présenter quelques réactions passagères comme diarrhée, irritabilité. Si ces signes persistent ou que d’autres réactions sont constatées, allez au centre de santé le plus proche», a conseillé M.Bongbri Amian, chargé de briefing sur cette maladie.

Notons cependant que, le rotavirus n’est pas la seule cause de diarrhée, de nombreux autres agents pathogènes peuvent également être responsables de diarrhées.

 

Mélèdje Trésore (stg)

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Linfodrome

EN CONTINU

Previous ◁ | ▷ Next

Articles de la même catégorie

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte