Côte d’Ivoire

Tout sur l’ambulancier abattu par les coupeurs de route sur l’axe Abidjan-Bongouanou

Salif Kanga sera inhumé ce samedi à M'batto
L'ambulancier Salif Kanga abattu par les coupeurs de route sur l'axe Abidjan-Bongouanou sera inhumé le samedi 19 août 2017 à M'batto (Ph d'archives)

L’ambulancier Salif Kanga abattu par les coupeurs de route, tôt le lundi 14 août 2017, sur l’axe Abidjan-Bongouanou, sera inhumé le samedi 19 août 2017, à M'batto.

Grâce aux investigations de Linfodrome, on en sait un peu plus sur l’ambulancier de la ville de M’batto abattu dans une attaque des coupeurs de route, le lundi 14 août 2017. Il s’agit de Salif Kanga, originaire d’Assaouffoué, village situé à 9 kilomètres de Bongouanou.

Né de père burkinabé établi à M'batto et de mère agni, originaire d'Assaouffoué, Salif Kanga, selon nos sources, était marié et père de 6 enfants. Il résidait dans son village maternelle à Assouffoué où il était plus connu. Mais, selon nos sources, il sera inhumé à M'batto.

Lire aussi cet article : Axe Abidjan-Bongouanou : Des coupeurs de route frappent, 1 ambulancier tué, un butin estimé à plus de 50 millions emporté

En évacuant un malade à Abidjan, le dimanche 13 août 2017, il ne savait pas qu’il avait rendez-vous avec la mort, au retour de cette mission. Son seul tort est d’avoir dérangé les coupeurs de route dans l’exercice de leur « fonction », au petit matin de ce maudit lundi où les scélérats se sont impunément volatisés dans la nature avec la coquette somme de 50 millions de francs cfa, non sans causer la mort et semer la désolation sur leur passage.

Le pauvre Salif Kanga qui a sans doute sauvé la vie au malade évacué à Abidjan a perdu la vie, au retour de cette noble mission. Selon nos sources, la levée du corps a lieu, le vendredi 18 août 2017, suivie de l’inhumation le lendemain samedi à M'batto. Que son âme repose en paix. Fasse Dieu que l’enquête ouverte aboutisse afin que les coupeurs de route soient punis à la hauteur de leurs forfaits et crimes.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte