Yamoussoukro : Une vieille dame portée disparue de son domicile, retrouvée morte près d’une église


Les populations du quartier «Assabou», à Yamoussoukro, ont eu droit, le mardi 30 janvier 2018, à une découverte des plus macabres. Une découverte qui continue d’alimenter les conversations, dans cette partie de la ville. Il s'agit du corps sans vie de dame Kouassi Ahou Odette, retrouvé dans la broussaille, non loin d’une église.

Selon les informations portées à notre connaissance, il ressort que la mémé, née il y a 79 ans, est portée disparue depuis le mardi 23 janvier 2018. Ce jour-là, c’est aux alentours de 4h du matin qu’elle quitte, on ne sait comment, le domicile familial situé aux 220 logements, pour une destination inconnue.

Aussitôt informés, son fils K. Emmanuel et les autres parents, saisissent la police, tout en menant des recherches personnelles, qui resteront, malheureusement, sans suite. En plus de faire le tour les domiciles des parents, amis et connaissances, dans l'espoir de l'y trouver, les enfants de la portée disparue, ne manquent pas de lancer plusieurs communiqués, dans les  radios communautaires de la place. Mais toutes ces démarches resteront vaines.

A relire: Yopougon : Le cadavre d'une jeune fille découvert dans un marécage

Il a fallu attendre le mardi 30 janvier 2018, soit exactement une semaine, jour pour jour, après la disparition de la vieille femme, pour qu'elle soit retrouvée. Mais morte, avec le corps, dans un état de putréfaction avancée. Alertés, les éléments des commissaires Bakayoko Abdoulaye et Benoît Téhora du 1er arrondissement de police, accompagnés d’un médecin, se déportent rapidement sur les lieux, en vue de procéder au constat d’usage.

En attendant que l’enquête, éclaire sur les causes de la mort de dame Kouassi Ahou Odette, qui, faut-il le rappeler, disposait de toutes ses facultés mentales, son entourage se laisse aller à des interrogations.

 

Camille SIABA (Correspondant régional)

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

Camille SIABA

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte