Cocody-Angré : Un jeune homme découvert mort, ses parties intimes sectionnées


Le corps sans vie d’un jeune homme d’une vingtaine d’années environ, exerçant la profession de laveur de voitures, a été découvert dans l’après-midi du samedi 10 mars 2018, à Angré dans la commune de Cocody.

Il s’agit de Traoré Oumar. La découverte macabre, selon nos sources, a été faite aux environs de 16 heures par un habitant du quartier. Le corps sans vie gisant dans une mare de sang, surtout au niveau de son pantalon, était sur la banquette arrière d’un véhicule abandonné, stationné à l’entrée d’une cité d’où sortait cet habitant qui a découvert l’horreur. Nos sources soutiennent que le macchabée a eu les parties intimes sectionnées. Ses bourreaux lui auraient arraché toute sa masculinité. Ce qui a tout de suite fait penser aux riverains que le malheureux a été victime d’un crime rituel. L’indignation et la révolte ont alors gagné les habitants de la cité qui, pour la plupart, connaissaient bien la victime. C’est que le jeune homme exerçait son activité de laveur de voiture à quelques encablures de la cité.

A relire: Phénomènes d’enlèvements d’enfants, crimes rituels... : Dr Bazaré Nébi Raymond (socio-criminologue) fait de graves révélations

Et à ses moments creux, il s’allongeait sur la banquette arrière du vieux véhicule. Alertée, la police nationale est arrivée sur les lieux pour le constat d’usage. Aux dires de nos sources, elle a dû essuyer toutes sortes de jurons de la part de certains habitants du quartier pour qui, l’action de la police n’est pas à la dimension de la récurrence des crimes commis.
Il faut le souligner, ce crime est le énième d’une longue série qui a démarré depuis le début de cette année 2018. Les plus récents sont ceux du garçonnet de 4 ans, Traoré Aboubacar dit ‘’Bouba’’, assassiné mardi 27 février 2018 à Cocody Angré, derrière le Chu, et de la jeune lycéenne Glahou Chanceline à M’bahiakro, retrouvée morte lundi 05 mars 2018 derrière le domicile familial. La fréquence et le caractère atroce de ces crimes ont fini par créer une psychose au sein des populations.

A lire aussi: Koumassi : Un laveur de voiture tué en plein boulot par un automobiliste

Les mesures vigoureuses ont été annoncées par le gouvernement pour mettre un terme à ces crimes mais la réalité, c’est qu’ils continuent. Au grand dam des populations qui en sont les victimes.

 

Franck SOUHONE
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Franck Souhoné

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte