Riviera

Une fille de ménage drogue sa collègue et cambriole le domicile de leur patron


D.A., professeur en médecine, et son épouse sont complètement désabusés. Leur fille de ménage a cambriolé leur domicile, à la cité « Synacass-ci », à la Riviera, dans la commune de Cocody. Leur étonnement est d'autant plus grand, qu'ils étaient loin de prévoir un tel scénario. De quoi s'agit-il ?

Nos sources rapportent que le cadre supérieur de la santé emploie déjà une fille de ménage. Mais plus tard, son épouse se rend compte que les tâches ménagères sont de plus en plus importantes. Si bien que la seule jeune fille employée, en charge de celles-ci, est relativement débordée.

Alors, le couple décide de recruter une seconde fille, afin de partager les tâches avec la première employée. A cet effet, l'épouse de D.A. s'adresse à une maison de placement de personnel. Celle-ci ne tarde pas à satisfaire sa demande, en lui trouvant Kouassi Ahou Nadège. Une jeune fille de 19 ans, l'air très innocent. En tout cas, une jeune fille qui, apparemment, ne connaît encore rien aux choses de la vie. Et l'épouse du médecin en est toute contente.

Ainsi, le samedi 10 mars 2018, Ahou Nadège rejoint son poste de travail, à la cité « Synacass-ci », et elle y est très vite adoptée. Ce même samedi et le dimanche, celle qui vient à peine de sortir de l'âge mineur, démontre qu'elle a le cœur à l’ouvrage. Sa collègue trouvée sur place et elle forment donc un duo de bosseuses qui font le bonheur de leurs employeurs. Mais, ces derniers vont apprendre à leurs dépens, avec cette confiance aveugle.

De fait, le lundi 12 mars 2018, alors qu'ils rentrent à leur domicile après la journée de travail, le toubib et son épouse trouvent leur première servante un peu groggy. La seconde fille de ménage, Ahou Nadège, recrutée il y a seulement deux jours, est invisible pour sa part, à son poste.

Lorsque le couple pénètre à l'intérieur de la maison, il est complètement abasourdi. La serrure de la porte de la chambre principale est défoncée. Celle de la porte du bureau l'est également. A l'intérieur de ces deux pièces, tout est sens dessus dessous. Les placards, tiroirs et autres coffrets à bijoux, tout est passé au crible. Les chambres des enfants présentent un décor similaire de fouille, à la limite du vandalisme.

Le médecin et son épouse qui établissent un rapide préjudice, comprennent que des bijoux, des sous, des montres-bracelets d’importante valeur marchande, des ordinateurs-portables..., sont portés disparus.

Mais qui est-ce qui a bien pu faire ça ? Évidemment, le couple s'adresse à leur première fille de ménage, qui retrouve, un tant soit peu, ses sens. C'est cette pauvre fille qui donne des pistes. Elle soutient, en effet, que sa collègue fraîchement recrutée, a déversé discrètement une substance dans une boisson, qu'elle lui servira peu après. Et dès qu'elle a consommé cette boisson, elle a senti ses forces l'abandonner, avant de sombrer dans un état quasiment d'inconscience. En clair, sa collègue a déversé un somnifère dans sa boisson, pour la droguer, avant de cambrioler le domicile.

Le constat qui suit, semble conforter les propos de la jeune fille. Un constat qui fait de Kouassi Ahou Nadège, la voleuse présumée, aux yeux de ses employeurs. Elle qui a disparu de la maison sans laisser d'adresse ; emportant avec elle également, toutes ses affaires. Et de plus, elle n'est plus désormais joignable sur son téléphone-portable.

Saisis par les victimes, des éléments de la police arrivent au domicile cambriolé. Ils procèdent au constat d'usage, et lancent des recherches actives. Notamment à l'endroit de la servante portée disparue, présentée comme le suspect numéro un. Ces signalements sont mis à la disposition de toutes les unités de police et de gendarmerie, pour qu'elle soit interpellée, en cas de découverte. Quant au couple, il reste encore étonné.

 

Madeleine TANOU  

 

Madeleine Tanou

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte