Adjamé : L'employé d'une société de vente d'or, disparaît avec 85 millions de F Cfa


Une société, spécialisée dans l'achat et la vente d'or, a perdu une très forte somme d'argent. Plusieurs dizaines de millions de F Cfa. Et les soupçons s'orientent vers un des employés, à qui l'on trouve une curieuse attitude. De quoi est-il question ?

Sur ces faits, nos sources informent que dans l'après-midi du lundi 12 mars 2018, un chauffeur de taxi-compteur, qui porte les initiales D.P., se présente dans les locaux du commissariat de police du 3ème arrondissement, à Adjamé. Aux flics, il explique que quelque temps avant, à Adjamé où il se retrouve, il est hélé par un homme dont la couleur de la peau lui donne des origines maghrébines. Ce client, à l'air pressé qu'il embarque à bord de son taxi-compteur, venait juste de garer à hauteur de la pharmacie dénommée « Reboul », un véhicule particulier. Un véhicule de marque Toyota, de couleur noire, duquel il venait de descendre avec dans la main, un sachet noir, qu'il tient fermement.

A relire: Anyama : Un vendeur d'or attaqué : 30 millions de F Cfa emportés

Le taximan note que ce qui suscitait en lui beaucoup de soupçons à l'égard de ce passager, c'est qu'à bord du taxi, il changeait plusieurs fois de puces de téléphone, et communiquait avec ses interlocuteurs, dans une langue étrangère dont il ne maîtrisait aucun traître mot. Et toujours selon D.P., le passager qui demande à être conduit à la Riviera, descend plus tard à Anono, avant d'emprunter très rapidement, un autre taxi-compteur, pour une destination qu'il ignore cette fois.

Sur les indications du conducteur du taxi, des agents de police se déportent rapidement à l'endroit où son client a abandonné la Toyota qu'il conduisait. Après leur constat d'usage au moment où pour les besoins de l'enquête, les éléments de police tentent de faire remorquer la voiture, se présentent à eux, trois hommes, l'air complètement anxieux.

L'un d'eux, répondant aux initiales M.N., va donner une version qui va franchement renforcer les soupçons des agents de police, à l'endroit du client du taxi, d'origine maghrébine. Ainsi, M.N. explique qu'il est le responsable d'une société spécialisée dans l’achat et la vente d'or. Il note que les deux hommes en sa compagnie, S.K. et K.B., sont ses employés. Et qu'avec ces derniers, ils recherchaient la Toyota qu'ils viennent de retrouver là, et surtout, l'homme qui avait disparu avec ce véhicule.

Cet homme qu'il dit répondre aux initiales N.B. et dont la description physique correspond formellement à celle du client du taxi de D.P., il le présente comme étant également un de ses employés. Tout de suite après, il sort de sa poche un bout de feuille sur lequel est marqué « OP », à lui délivré à la date du jour, par la Direction de la police criminelle. Et ce, suite à une plainte déposée justement contre N.B,. son employé d'origine maghrébine.

Mais pourquoi une plainte contre ce dernier ? M.N. édifie alors. A l'en croire, ce même lundi 12 mars 2018, il confie, comme cela l'a toujours été, à ses trois employés, une tâche de recouvrement de créances auprès de clients. C'est ainsi que S.K., K.B. et N.B. embarquent dans le véhicule de service qu'est la Toyota de couleur noire, et font le tour de clients. A mi-parcours, ils encaissent, la somme de 85 millions de F Cfa.

Plus tard, les trois hommes se retrouvent à Adjamé. Les deux premiers que sont S.K. et K.B. confient à leur collègue N.B., toute la somme d'argent déjà encaissée et soigneusement rangée dans un sachet. Lui demandant d'attendre dans la voiture, ils foncent dans le Forum des marchés, en vue de procéder à un recouvrement auprès d'un autre client. Et voilà qu'à leur retour, quelques instants plus tard, ils ne retrouvent plus en place, leur collègue N.B.

Des témoins dans l'entourage leur expliquent que ce dernier, l'air totalement pressé, est parti au volant de leur véhicule. Véhicule qu'il va d'ailleurs abandonner peu après, non loin de la pharmacie « Reboul », avant de se fondre dans la nature, avec le sachet d’argent. Présumé auteur du détournement des 85 millions de F Cfa, N.B. dont l'attitude fait de lui le gros suspect dans l'affaire, est donc activement recherché. Son patron à qui la Toyota est restituée, est convaincu que N.B. adopte l'attitude du chien auquel ont fait l'erreur de confier sa viande. Même quand il est répu.

 

KIKIE Ahou Nazaire

Kikié Nazaire

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte