Koumassi

Surprise par la fiancée de son professeur: une lycéenne tombe du 4ème étage d'un immeuble et se tue


Ce sourire de Effoh Marcelle s'est à jamais éteint, dans des conditions dramatiques

Le lycée municipal de Marcory est en deuil. Deuil consécutif au décès d'une élève de Terminale A, tuée dans des conditions dramatiques, dans une affaire impliquant également un professeur dudit établissement. Mais comment comprendre ce drame ?

Selon nos sources, hier mardi 2 mai 2018, alors que le personnel et autres élèves du lycée municipal de Marcory s'attendent à des retrouvailles, dans la gaieté après la fête du 1er mai, que tôt le matin, une triste nouvelle, comme une traînée de poudre, s'empare de l'établissement. C'est qu'une élève dudit lycée a trouvé la mort, en tombant du 4ème étage d'un immeuble à Koumassi-Remblais. La consternation ici est totale. Personne ne veut y croire.

Mais hélas, les faits sont avérés. Et on va plus loin, pour indiquer qu'à la suite de ce drame, un professeur d’Éducation physique et sportive (Eps), également du lycée municipal de Marcory, retenu pour l'évaluation des candidats au Baccalauréat dans sa matière, à Notre Dame d'Afrique d'Abidjan-Biétry, est quant à lui interpellé par la brigade de gendarmerie de Koumassi. Et ce, dans cette affaire du décès de l'élève, parce que directement impliqué, avance-t-on. Et comment ?

Voyons, selon toujours nos sources, dans la nuit du lundi 1er mai 2018, l'enseignant, B.K. Othniel, c'est de lui qu'il s'agit, la trentaine, après des retrouvailles entre amis, rentre à son domicile, sis au 4ème étage d'un immeuble, à Koumassi-Remblais. Nous sommes aux alentours de 22h.

Un peu plus tard, le prof reçoit la visite d'une jeune fille, qui se trouve être une de ses élèves. Elle répond au nom de Effoh Marcelle. Elle est en classe de Terminale A, au lycée municipal de Marcory. Mais dans quel cadre se situe cette visite nocturne ? Pour l'heure, nous n'en savons rien, même si certaines indiscrétions parlent de relations amoureuses entre les deux. Mais voilà qu'aux environs de 23h, rentre en scène une autre femme.

Celle-là, pour sûr, c'est la maîtresse des lieux. Voilà pourquoi d'ailleurs, cette jeune femme, présentée comme stagiaire à l'Institut national de formation des agents de santé ( Infas), débarque chez son fiancé, de manière inopinée. Et c'est à ce moment-là, que tout se gâte. De fait, on voit soudainement Effoh Marcelle, dans un vol plané, tomber de l’appartement de l'enseignant, au 4ème étage, et chuter lourdement, au bas de l'immeuble. Vite, il faut la sauver.

La malheureuse élève est conduite aussitôt à l'Hôpital général de Koumassi. De là, elle est évacuée au Centre hospitalier universitaire ( Chu) de Treichville. Hélas ! Les praticiens ici n'ont pu sauver Effoh Marcelle, décédée des suites de ses graves blessures.

La gendarmerie saisie, le professeur B.K. Othniel est interpellé. Avec lui sa fiancée. Et ce, pour les besoins de l'enquête.

A la suite de ce drame, on se pose des questions. La lycéenne s'est-elle délibérément jetée de l'immeuble, en voyant arriver la fiancée de son enseignant ? Cette dernière, poussée par une crise de jalousie, l'a-t-elle balancée par dessus bord ? Ou, est-ce l'enseignant qui s'en est tout simplement débarrassée, pour éviter que sa fiancée ne découvre une liaison extra-conjugale supposée ? Autant de questions entourent en tout cas ce drame. Et les enquêteurs sont justement à pied d’œuvre, pour faire découvrir la bien triste réalité.

 

Madeleine TANOU

Madeleine Tanou

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte