Abidjan

Marcory : Après l’affaire Bouba, le petit Konan Excel meurt dans des conditions mystérieuses chez les Djiré

La cour des Djiré vidée
Le petit Konan Excel Corneille a été retrouvé mort chez Djiré (à droite)

En l’espace de quelques minutes, le temps qu’il a échappé à la vigilance de sa mère Kouakou Flore Esther, le petit Konan Excel Corneille a été retrouvé mort, le mercredi 20 juin 2018, à Marcory non loin de la gare des « wôrô-wôrô » d’Adjamé à côté du grand marché.

Voilà une autre affaire qui va certainement faire grand bruit, comme celle du petit Touré Aboubacar Sidick dit Bouba, le garçonnet de 4 ans, enlevé, égorgé, vidé de son sang et enterré de façon sommaire derrière le CHU de Cocody-Angré, le samedi 24 février 2018. Cette fois-ci, les faits se déroulent à Marcory, non loin du grand marché, à côté de la gare des « wôrô-wôrô » assurant la ligne Marcory-Adjamé.

En fait, le mercredi 20 juin 2018, entre 10 heures et 11 heures, le petit Konan Excel Corneille, né le dimanche 12 juillet 2015 et qui respirait la grande forme en compagnie de son ami, a été retrouvé mort dans la cour d’un ressortissant malien du nom de Djiré.

Le petit Konan Excel Corneille est mort dans des circonstances mystérieuses. Selon Kouakou Flore Esther, la mère du défunt, après avoir fait ses achats le matin pour son petit commerce, elle a donné de la bouillie à son fils. Le petit Excel en compagnie du fils de la voisine jouait comme des garnements de leur âge, avant de sortir de la cour.

Quelques instants plus tard, la mère s’est lancée à la recherche de son fils. Elle a d’abord fouillé dans les environs immédiats, avant de sortir de la cour. Dans ses recherches hors de la cour, elle s’adresse au gardien de Djiré, une famille dont la porte d’entrée est, dit-on, toujours verrouillée. Le gardien a alors rétorqué à la mère qu’il n’a pas vu Excel. Au même moment, la servante des Djiré revenait du marché et Kouakou Flore a voulu profiter de cette aubaine pour accéder à la cour, celle des Djiré. Mais, le gardien s’est vigoureusement opposé en déclarant au passage qu’aucun enfant n’entre dans cette cour. Il intima alors l’ordre à la dame de sortir, ce qu’elle fit.

Mais quelques minutes plus tard, la servante fait savoir à Kouakou Flore que son « tonton » a besoin d’elle. La mère d’Excel revient et tambourine à la porte sans succès. Qu’à cela ne tienne. Elle revient quelques minutes plus tard et voit M. Djiré en compagnie d’un agent des forces de l’ordre. C’est ce dernier qui demande à Kouakou Flore d’entrer dans la cour des Djiré. « J’ai dit à M. Djiré qu’il voulait me voir et que c’est moi qui ne retrouve pas mon fils. Le policier ou le gendarme m’a demandé d’entrer dans la cour. On rentre et je vois le corps de mon enfant. », a-t-elle raconté. Hier mercredi 20 juin 2018, quand nous nous sommes rendus chez la malheureuse mère, elle nous a fait savoir que la police a « ramassé » tout le monde chez les Djiré y compris le gardien.

Les parents de Konan Excel Corneille ont porté plainte à la police criminelle. Ce jeudi 21 juin 2018, ils ont rendez-vous dans la matinée au parquet dans le cadre de cette affaire. A Marcory, on s’explique difficilement la mort brusque de Konan Excel Corneille. Nous y reviendrons.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte