Yopougon : Affrontements meurtriers entre microbes, plusieurs victimes dont des morts, les mi-24 déployés dans la zone


Une des victimes de l'attaque saignant en abondance (Ph: Mtv+news)

Les enfants en conflits avec la loi, appelés ''microbes'' ont fait encore des victimes à Yopougou où deux clans rivaux se sont livrés bataille ce jeudi 19 juillet 2018.

Les enfants en conflits avec la loi, communément appelés ‘’microbes’’ font fait parler d’eux dans la commune de Yopougon. Ce jeudi 19 juillet 2018 a été très mouvementé dans le quartier Koweït où deux groupes rivaux de microbes se sont livrés une bataille sanglante et meurtrière, semant la psychose généralisée dans la zone.

Tout serait parti en début d’après-midi quand les deux clans rivaux ont entamé les hostilités. Une bagarre généralisée à l’arme blanche qui va se solder par plusieurs victimes, des blessés découpés à la machette et un mort selon des témoins sur place.

La bagarre, qui aura duré quelques heures, obligeant les riverains à se terrer chez eux, a pris fin sur une intervention énergique des forces de police et de gendarmerie mobilisées en masse sur les lieux pour disperser les protagonistes. Ceux-ci, dans leur débandade, ont abandonné sur place un véhicule de transport ‘’Gbaka’’ et des armes blanches retrouvées à l’intérieur.

 

Victime microbes Yop

Il y a eu mort d'homme malhreureusement à l'issue de cette bataille

 

Redoutant une reprise des hostilités ce matin entre ces clans rivaux qui ont enregistré des victimes, les populations de la zone sont restées enfermées dans leurs maisons. Plusieurs travailleurs ont préféré garder le domicile pour éviter de de sortir et prendre le risque tomber sur un de ces jeunes sans foi ni loi, qui dépouillent et agressent également les passants. « Personne n’a pu sortir pour aller au travail », témoigne un habitant de la zone, toujours enfermé chez lui, que nous avons pu joindre. Selon cet habitant, les deux clans rivaux ont commencé les affrontements dans un de ces habitats précaires qui jouxte le quartier Koweït.

 

Microbes armes blanches yop

Les armes blanches trouvées à bord d'un ''gbaka'' abandonné par l'un des clans rivaux

 

Ces baraques abriteraient un fumoir d’où la bagarre est partie avant de se généraliser sur la place publique où des passants innocents n’ont pas échappé aux agresseurs.

Pour dissuader les bandes rivales de reprendre les hostilités, les forces ivoiriennes ont déployé de gros moyens. Y compris les hélicoptères de combat de type Mi-24 qui ont survolé la zone, outre les troupes pédestres, qui effectuent des patrouilles et font le ratissage dans le quartier. 

Selon nos sources, il règne un calme prépacaire dans la zone où les populations ont commencé, peu à peu, à reprendre leurs activités. 

 

F.D.B

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte