Traque au racket : Après les policiers de San-Pedro et d’Odienné, un 4ème agent dans les filets d’Ange Kessi


Le procureur militaire, Ange Kessi, et le commandant des forces terrestres, le Général Julien Kouamé, en phase pour la traque aux agents véreux

Et de quatre pour Ange Kessi. On peut le dire tout net. La traque aux agents véreux, qui s’adonnent au racket sur le territoire ivoirien est en marche au niveau du Tribunal militaire d’Abidjan. En témoigne ce 4ème agent des forces de l’ordre et de sécurité qui vient de tomber dans les filets du procureur militaire. En service à Tanda, le sergent-chef Joseph Akpangni N’goran a été déféré ce mardi 14 août 2018 devant le parquet militaire.

Ce sous-officier, selon une source judiciaire, a tiré sur des usagers qui auraient refusé d’obtempérer et de s'arrêter. Un acte qui a provoqué le courroux de la population, celles-ci ayant manqué  d’incendier le commissariat et les domiciles des policiers accusés de menacer la vie des citoyens pour le racket.

Joint pour en savoir sur ce cas, le colonel major, Enge Bernard Kessi Kouamé ; confirme les faits et hausse le ton. « Je ne tolère plus ces actes, et chaque fois qu’un agent agira de la sorte, il sera déféré, jugé, condamné et radié. Je vais effectuer une tournée sur toute l’étendue du territoire pour sensibiliser pour la énième fois les nostalgiques d’une certaine époque sataniques des racketeurs qui ne savent pas que les temps ont changé, les hommes et les femmes aussi », menace le Commissaire du gouvernement qui met en garde les agents à la gâchette facile.

 

F.D.B

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte