Port-Bouët : Des bandits cambriolent une école primaire et emportent des livres de Cp1


C'est ce qui s'appelle tomber bas. Oui, c'est ce qu'on pourrait dire des malfaiteurs qui sont allés perpétrer un vol de manuels scolaires. La scène se passe à quelques mètres seulement du commissariat de police du 33ème arrondissement, au quartier « Derrière-Warf », à Port-Bouët.

Selon les renseignements, c'est dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 septembre 2018, qu'à l'insu de tous, des malfaiteurs pénètrent dans les locaux de l'École primaire publique ( Epp) Bad. Ici, c’est le bureau de A.A., le directeur de l'établissement des tout-petits, qui les intéresse. Ainsi les scélérats, probablement à l'aide d'un pied-de-biche, démontent l'anti-vol de la fenêtre. Ils arrachent les nacos de cette fenêtre, au point de s'offrir une ouverture, suffisamment grande par laquelle ils se glissent à l'intérieur du bureau.

Et en ces lieux, ces individus « nés avant la honte », comme on le dit dans le langage populaire local, effectuent leurs emplettes. Essentiellement des manuels scolaires. A savoir 50 livres de lecture et écriture de Cp2, ainsi que 50 livres de Mathématiques, pour les classes de Cp1. A ces 100 livres, ces fripons sans scrupules ajoutent une agrafeuse.

A relire: Banditisme : Des gangsters cambriolent un domicile, bouffent le riz couché et emportent des motos

C'est avec ce butin que les voleurs quittent les lieux de leur forfaiture, en repassant une fois de plus, par la même fenêtre. Ainsi, ces voleurs laissent leur signature dans cet établissement, qui venait à peine d’ouvrir ses portes, au premier jour de la rentrée scolaire, après les vacances.

Au lever du jour, le directeur de l'école, ses collaborateurs et même les jeunes écoliers découvrent les traces du passage des cambrioleurs. Le commissariat de police juste à côté, est saisi. Et des agents se rendent sur les lieux pour procéder au constat d'usage. Il est question, à présent, de mettre la main sur les auteurs de l'acte répréhensible. Et c'est pourquoi une enquête policière est ouverte.

 

Madeleine TANOU

 

Madeleine Tanou

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte