Abobo : Un hôtel attaqué par de faux clients armés


L'habit ne fait pas toujours le moine. C'est ce que l'on entend dire, pour expliquer que ce qui se présente à nous peut ne pas forcément être ce que l'on croit.

Dans un hôtel à Abobo-Extension, on l'a certainement très bien compris. Cela par un assaut édifiant.

En effet, rapportent nos sources, dans la nuit du mardi 11 décembre 2018, nous sommes aux alentours de 22h, quand un individu avoisinant les 30 ans se signale à la réception de l'hôtel en question. Avec des airs très calmes de personne irréprochable, il dit être là pour réserver une chambre et attendre que sa petite amie le rejoigne. Mais en fait de petite amie, il n'en est rien du tout. Tous ces propos ne sont que pure mise en scène.

En effet, quelques instants seulement après son « discours », un autre individu se présente à la réception de l'établissement hôtelier. Et on le verra, ce gars et lui sont en très bonne intelligence.

A relire:Yopougon : Plusieurs morts dans l'attaque d'un hôtel

La preuve, lorsque ce quidam qui vient de faire son entrée sort un pistolet automatique pour maîtriser l'ensemble du personnel dont le gérant, lui plonge immédiatement sa main dans la caisse dont il vide le contenu.

Et toujours sous la bienveillance de l’homme armé dont on voit bien là qu'il est le comparse, le faux client fait les poches à toutes les victimes et leur arrache leurs biens personnels. Au final les scélérats font main basse sur une somme d’argent avoisinant les 100 000 F Cfa et une douzaine de téléphones-portables. C'est avec ces biens mal acquis que le duo de gangsters s'arrachent aussitôt des lieux, pour se fondre dans la nature.

Peu après la fuite des malfaiteurs, le propriétaire de l'hôtel, alerté par ses employés, saisit immédiatement la police. Des agents des forces de l'ordre se déploient sur les lieux et mènent une battue dans tout le secteur. Malheureusement, tous leurs efforts fournis ne parviennent pas à leur permettre de débusquer et de mettre la main sur le gang.

 

KIKIE Ahou Nazaire

Kikié Nazaire

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte