31 décembre sanglant à Abidjan : Deux graves accidents font plusieurs victimes, l’autoroute de Yopougon coupée dans les deux sens


31/12/2018
31 décembre sanglant à Abidjan : Deux graves accidents font plusieurs victimes, l’autoroute de Yopougon coupée dans les deux sens
Plusieurs véhicules endommagés et des secouristes qui tentent d'extraire des passagers de ces engins

Le réveillon de la Saint Sylvestre commence déjà mal à Abidjan. Du sang a coulé en ce début d’après-midi du 31 décembre 2018 sur l’autoroute du nord. La commune de Yopougon est isolée du reste du District d’Abidjan, depuis peu après 13h de cette veille de fin d’année. C’est la croix et la bannière également pour les voyageurs qui empruntent l’autoroute du nord dans ses deux sens, qui pour rallier l’intérieur, qui pour rentrer à Abidjan . Deux graves accidents, qui se sont produits sur les voies aller et retour de cette autoroute ont coupé carrément la circulation.

Le premier accident a eu lieu dans le sens Adjamé – Yopougon au niveau du premier pont du Banco, à la lisière la bétonnière construit sur cet axe. Il s’agit d’un monstrueux carambolage impliquant des camions et plusieurs véhicules déchiquetés dont un mini-car de transport communément appelé ‘’gbaka’’, couché sur le flanc. Des témoins sur les lieux annonces de nombreux blessés et des morts probables dans cet accident à la veille de la fin d’année. Les engins endommagés, obstruant totalement la voie, il était quasiment impossible de rallier la commune de Yopougon, voire d’emprunter l’autoroute dans le sens Abidjan – Yamoussoukro.

 

Carambolage Yop coupé

                                                                                                            L'auoroute coupée dans le sens Adjamé - Yopougon, à l'issue du premier accident

 

Comme si cela ne suffisait pas déjà pour causer des déboires aux usagers de cette route, un autre accident est signalé, à peine une heure après dans le sens contraire. Comme le premier, un autre carambolage impliquant plusieurs autres véhicules à la descente de la pense de la forêt du banco. Ici aussi, les témoins annoncent des victimes couchées, extraites des engins endommagés, immobiles sur le macadam chaud. « Je n’ai pas la force de regarder. Je ne peux pas vous dire s’il y a eu des morts. C’est trop horrible à regarder… », soutient notre source, un usager de passage, qui a été témoin des faits au moment où ils se sont déroulés.

C’est le lieu d’en appeler une fois de plus aux usagers de la route en cette veille des fêtes, une occasion de grande circulation sur les routes où chacun doit observer beaucoup de prudence pour éviter ces drames.

 

F.D.B

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome