Insécurité : Des dames attaquées par des hommes armés à Marcory : 30 millions de F Cfa emportés


Comment les lascars ont-ils pu savoir que les deux dames à pied avaient une grosse somme à verser à la banque?

Une attaque à main armée a été perpétrée sur deux dames, sur le boulevard de Marseille, en Zone 3, dans la partie dépendant de la commune de Marcory. Un acte criminel qui va rapporter à ses sombres exécutants, une somme d'argent se déclinant en plusieurs millions de F Cfa.

Comment cela est-il arrivé ? Selon des informations données par nos sources, il ressort qu'à la date du vendredi 25 janvier 2019, une bonne dame répondant aux initiales O.Y, responsable en charge du service crédit-assistance, au sein d'une entreprise spécialisée dans la vente en gros d'appareils de communication, est commise par son supérieur, au versement de la somme de 30 millions de F Cfa, sur le compte bancaire de l'entreprise. Entreprise dont les locaux sont situés en Zone 3.

La grosse somme d'argent soigneusement rangée dans un sac, dame O.Y se fait accompagner de K.A, sa collaboratrice. Et puisque la banque n'est qu'à un jet de pierre de là, les deux femmes décident donc d'effectuer ce court trajet à pied.

Mais alors qu'elles sont, quelques instants seulement après en chemin, un véhicule vient subitement garer à leur hauteur. Le passager assis à côté du chauffeur, met pied à terre avec fracas.

Et de l'arme à feu en sa possession, il tient en respect les deux pauvres dames qui jusque là, ne vivaient pareille scène, qu'à la télé seulement. Sauf que là, ce n'est pas un film. Elles sont bel et bien actrices d'une scène criminelle, qui ne relève guère de la fiction.

Le bandit qui maîtrise ainsi les deux dames, sous le regard bienveillant de son complice au volant, leur arrache le sac contenant les 30 millions de F Cfa. Puis aussitôt, il saute dans leur voiture qui démarre plein gaz.

C'est complètement en état de choc, que que dame O.Y et sa collaboratrice K.A retournent dans leur entreprise. Sous l'effet du même choc, les pauvres éprouvent un réel mal à s'exprimer. Finalement, elles parviennent à tout expliquer.

La police est saisie et une enquête suit son cours, pour faire la lumière sur ce braquage qui en toute vraisemblance, est loin de ne pas avoir bénéficié d'une complicité interne.

Car, comment les deux braqueurs pourraient-ils savoir, que les deux femmes étaient commises au versement ce jour-là, d'une importante somme d'argent ? Ce ne sont quand même pas des devins. Et sur les images fixées par une caméra de surveillance fixée dans les environs, on voyait clairement les deux bandits, attendre tranquillement les deux femmes, avant d’entrer immédiatement en action à leur vue.

Un obscur « sachant », leur a sûrement filé l'information. Ce « traître-là », il faut le débusquer, pour qu'il conduise à ses complices, auteurs du braquage. L'enquête policière, s'emploie justement à cela, apprend-on.

KIKIE Ahou Nazaire

Kikié Nazaire

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte