Insécurité: Un gbaka volé à Abidjan retrouvé à M'bahiakro


Un gbaka volé à Abidjan a été retrouvé à MBahiakro

H.I., propriétaire du gbaka (minicar de transport en commun ; Ndlr) assurant la liaison Adjamé-Gesco, qui attend sa recette depuis le 5 février 2019, doit patienter encore. Son véhicule se trouve à plus de 400 km du lieu où il est censé être.

N’eut été la vigilance des gendarmes de la brigade de Mbahiakro, ce minicar  allait finir dans un parking de vente de véhicule, à Bouaké. En effet, selon nos sources, dans la soirée du mardi 5 février 2019, à la fin de son service, le premier chauffeur confie à O.K. son second,  le gbaka de marque Mitsubishi de type L400 immatriculé 7202 JC 01. Alors qu’on croit que O.K. va garer pour se reposer et aborder le mercredi 6 février 2019 avec aplomb, il fait appel à un de ses potes. Ils peaufinent un plan de sortie d’Abidjan.

Ce mercredi matin aux premières heures, les voilà sur l’axe Abengourou, en passant par Anyama. À Akoupé, ils bifurquent sur la route de Bongouanou, avant de prendre la route de Daoukro. Le véhicule n’est pas en location. O.K. a conclu un marché de vente du gbaka à Bouaké. Il aurait pu aller directement à Bouaké, en empruntant l’autoroute du Nord, mais il craignait les caméras de surveillance. C’est donc la voie Abidjan-Akoupé-Kotobi-Daoukro-Mbahiakro-Bouaké, qu’il a jugé stratégique pour passer inaperçu, qu’il utilise.

Mais lorsqu’O.K. et son acolyte arrivent à un barrage, dix kilomètres après Mbahiakro en direction de Bouaké, ils tombent sur un barrage des éléments de la brigade de gendarmerie de Mbahiakro. Lors du contrôle de routine sur le minicar, les hommes de la maréchaussée découvrent une anomalie sur le permis de conduire du conducteur. Lorsqu’ils poussent loin leurs investigations, et pressent les deux occupants de questions, ceux-ci craquent et avouent appel à un de ses potes. Ils peaufinent un plan de sortie d’Abidjan.

Ce mercredi matin aux premières heures, les voilà sur l’axe Abengourou, en passant par Anyama. À Akoupé, ils bifurquent sur la route de Bongouanou, avant de prendre la route de Daoukro. Le véhicule n’est pas en location. O.K. a conclu un marché de vente du gbaka à Bouaké. Il aurait pu aller directement à Bouaké, en empruntant l’autoroute du Nord, mais il craignait les caméras de surveillance. C’est donc la voie Abidjan-Akoupé-Kotobi-Daoukro-Mbahiakro-Bouaké, qu’il a jugé stratégique pour passer inaperçu, qu’il utilise.

Mais lorsqu’O.K. et son acolyte arrivent à un barrage, dix kilomètres après Mbahiakro en direction de Bouaké, ils tombent sur un barrage des éléments de la brigade de gendarmerie de Mbahiakro. Lors du contrôle de routine sur le minicar, les hommes de la maréchaussée découvrent une anomalie sur le permis de conduire du conducteur. Lorsqu’ils poussent loin leurs investigations, et pressent les deux occupants de questions, ceux-ci craquent et avouent avoir volé ledit véhicule, le mardi 5 février 2019, dans la soirée.

Ceci a été facilité par O.K. qui a profité de son tour de passage, pour s’enfuir avec le minicar, afin d’aller le vendre à Bouaké. Les deux malfrats ont été arrêtés et conduits à la brigade de Mbahiakro, qui a ouvert une enquête pour épingler les complices de O.K., surtout à Bouaké.

M’BRA Konan

M'Bra Konan

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte