Plateau-Dokui / Dramatique bagarre: Un élève de 17 ans tue un gérant de cybercafé d'un coup de poing


19/07/2019
Plateau-Dokui / Dramatique bagarre: Un élève de 17 ans tue un gérant de cybercafé d'un coup de poing
L'élève envoie un direct qui vient s'écraser sur la pointrine du gérant du cybercafé.

Il aurait certainement pu faire un redoutable boxeur professionnel et une véritable terreur pour des adversaires sur un ring. Ses coups de poing étant dévastateurs. Pour ne pas dire mortels. Lui, c'est D. A, jeune garçon âgé seulement de 17 ans et élève en classe de 1re, dans un établissement, auPlateau-Dokui, quartier qu'il habite par ailleurs.

On apprend de nos sources, en effet, que dans la nuit du samedi 13 juillet 2019, l'élève accède à un cybercafé de son quartier, que tient le nommé Séverin Brou, opérateur économique d'une quarantaine d'années.

Mais plus tard, on ne sait pour quelle raison, le jeune client et le tenant du cybercafé se mettent subitement à se disputer. Le ton monte entre les deux hommes, et ce sont des éclats de voix. L'un étant sérieusement menaçant envers l'autre, les choses dégénèrent aussitôt en bagarre.

Ce pugilat, digne de véritables chiffonniers, tourne vite court et ne tient qu'en un seul round, pour emprunter l'expression du milieu de la boxe. C'est qu'au cours de cet échange de coups, l’élève envoie un direct qui vient s'écraser contre la poitrine du gérant du cybercafé. Sous la puissance de ce coup de poing qui s'apparente à un marteau, Séverin Brou titube, vacille et s'écroule au « tapis ».

Étendu à même le sol, l'opérateur économique se retrouve rapidement au plus mal. Des témoins de la scène accourent. On porte assistance à Séverin Brou dont l'état devient tout d'un coup très inquiétant, en l'évacuant à l'hôpital le plus proche. En l’occurrence ici, l'Hôpital militaire d'Abidjan (Hma). Hélas, juste à son arrivée dans ce centre hospitalier, le pauvre commerçant rend l'âme.

Saisis du drame, des éléments de la police se déportent sur place et procèdent à un constat d'usage. A la suite de celui-ci, l'élève à qui est attribué le coup mortel, est arrêté et gardé à vue au commissariat de police du 22e arrondissement, dont la zone de compétence enregistre les faits dramatiques.

Des faits qui suscitent de réelles interrogations. Entre autres, de quelle puissance physique est si doté le jeune élève D.A., au point de donner la mort, d'un seul coup de poing ? On se pose vraiment des questions.

Une enquête policière est immédiatement mise en route, pour justement comprendre tout cela. Mais au-delà, ce drame devrait interpeller les uns et les autres, sur la nécessité de se tenir à carreau de la violence. Un malheur inattendu étant vite arrivé pour « bousiller » la vie de la victime. Et par ailleurs, faire basculer dans le mauvais sens, le destin de celui par qui, le malheur est arrivé. Cette bagarre entre le jeune D.A et le gérant de cybercafé en est une parfaite illustration. Le premier connaît un brutal coup de frein dans ses études, pour se retrouver désormais dans une indésirable cellule de prison. Et le second, deux mètres sous terre. Quelle tristesse !

KIKIE Ahou Nazaire

 

Kikié Nazaire

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2