Anyama : En pleine construction d'un immeuble, un ouvrier tombe du 3ème étage et se fait briser la tête par sa brouette de sable


10/09/2019
Anyama : En pleine construction d'un immeuble, un ouvrier tombe du 3ème étage et se fait briser la tête par sa brouette de sable
La police saisie, envoie des éléments sur les lieux

Un drame effroyable a eu pour théâtre, le quartier « Ceg-Extension » appelé encore « Plaque arabe ». C'est dans la ville d'Anyama. Un individu y a trouvé la mort à la suite d'une terrible chute.

Nous sommes le vendredi 23 août 2019 et ce jour-là, informent nos sources, le jeune O.S, chef de chantier d'un immeuble en construction, est à la tâche avec ses ouvriers. Parmi ces derniers, il y a Hamidou Koné, un ressortissant malien de 33 ans.

Le travail avançant chaque fois, les deux hommes se retrouvent plus tard, au 3ème étage du bâtiment. A ce niveau, Hamidou Koné tenant sa pelle, s'emploie à remplir de sable, sa brouette. Avec ce sable-là, il approvisionne le maçon qui est en train de monter les murs. Et chaque fois que les choses progressent, l'ouvrier avance avec sa brouette bourrée de sable. On pense que cette journée de travail, va s'achever comme les précédentes. A savoir, très bien, avec l'avancée notable des travaux qui rassure tout le monde.

Mais alors qu'on en est là, un drame va survenir. Un drame complètement in attendu. C'est que pour des raisons ignorées, l'infortuné Hamidou Koné pose mal son pied qui déborde alors la dalle. La suite est tout simplement terrible. Le malheureux perd donc pied. Et c'est le vol plané dans le vide, depuis la dalle. Les instants d'après, le pauvre hurlant de détresse sans que ses collègues n'y peuvent rien, vient se fracasser contre le sol. Sa brouette de sable qui suit, vient lui porter le coup de grâce, en s'abattant avec violence sur lui. Précisément au niveau de la tête, qu'elle lui brise net. Sa mort intervient après une brève agonie.

C'est la consternation sur le chantier. Ses collègues qui accourent, s’effondrent quasiment autour de son corps sans vie. Les plus sensibles d’entre eux, ont du mal à poser un regard durable sur la dépouille. Pas besoin de relever que les travaux du chantier plombés par le drame, s'arrêtent aussitôt ce jour-là.

La police saisie, envoie des éléments sur les lieux. Ces derniers, en compagnie d'un médecin, procèdent à un constat d'usage. Puis, le corps est enlevé par les services des pompes funèbres qui vont le conserver à la morgue. Célibataire et père d'un seul gosse, Hamidou Koné connaît ainsi une fin de vie effroyable. Les enquêteurs de la police eux, sont à la tâche, pour trouver des raisons exactes à ce drame.

                                                    

KIKIE Ahou Nazaire

Kikié Nazaire

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte