Biankouma : Un gang dont un père et son fils, démantelé


20/11/2019
Biankouma : Un gang dont un père et son fils, démantelé
Le père, son fils et leur bande iront s’expliquer devant le juge

L’adage ‘’tel père, tel fils’’ a tout son sens dans le village Bounta, dans le département de Biankouma (ouest ivoirien). Un père à qui nous allons attribuer les initiales T.M., connu pour ses faits de braquage, a entraîné son fils dans ce très risqué métier. Cette famille de braqueurs a ‘’recruté’’ deux autres agents pour écumer toute la zone de l’ouest. D’ailleurs, c’est à l’occasion de l’exécution d’une de leur régulière ‘’mission’’, qu’ils ont été cueillis par des éléments de la gendarmerie, qui ont déjoué leur plan.

Les mercredis sont jours de marché à Blita, une autre localité dépendant du département de Biankouma. A cette occasion, les commerçants et acheteurs de tous les villages et autres villes proches se donnent rendez-vous dans ce bourg qui dévient, pour la circonstance, exigu. L’argent circule à ce moment. L’occasion est propice pour les voleurs et braqueurs qui détroussent quelquefois les pauvres commerçants de leur agent. Pour le mercredi 13 novembre 2019, beaucoup de commerçants ont déjà pris pied, la veille, dans le village de Blita. L’ambiance dans les maquis et bistrots bat son plein. Les jeunes du village, qui ont mis en place un comité de surveillance, pour éviter que les jours de marché ne se transforment en foire de braquages et de vols, viennent de repérer deux jeunes inconnus qui font bombance.

Ce mardi 12 novembre 2019, à Blita, ces deux individus semblent être peu discrets dans leur attitude lorsqu’on les écoute dans le bistrot, à l’intérieur duquel ils ont pris place. Ne les reconnaissant pas et soupçonnant que quelque chose d’étrange se trame, des membres du comité de surveillance tentent de comprendre leur présence dans le village. Malheureusement, ces jeunes font face à une farouche résistance de ces deux hôtes. Des éléments de la gendarmerie en patrouille sont alertés.

Outillés à ce genre de situation, les hommes de la maréchaussée réussissent à mettre la main sur ces deux individus. Les masques ne tardent pas à tomber. La fouille de leur sac permet aux gendarmes de découvrir deux cagoules, une écharpe de couleur noire et un fusil à canon scié. Pris la main dans le sac, ces ‘’commerçants’’ reconnaissent qu’ils sont des braqueurs. Très prolixes, ils révèlent être les auteurs des attaques qui ont eu lieu sur l’axe Blita-Zérégouiné tout récemment. Ces deux lascars, qui ne veulent pas assumer seuls, dénoncent aussitôt deux autres individus, dont leur chef de gang, qui ne sont autres que T.M. et son fils. Ils sont dans leur village, à Bounta (sous-préfecture de Santa), attendant le mercredi pour l’assaut dans une attaque préparée.

Aussitôt, la gendarmerie boucle la zone et actionne une patouille non loin dudit village, afin de mettre la main sur la famille de braqueurs. Surpris dans leur tanière, le père et son fils n’ont pas eu l’occasion de résister au dispositif mis en place par les gendarmes.

 

M’BRA Konan

 

M'Bra Konan

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2