Yopougon : À la veille des fêtes, des hommes armés emportent le salaire d'employés d'une société


13/12/2019
Yopougon : À la veille des fêtes, des hommes armés emportent le salaire d'employés d'une société
Des hommes armés emportent le salaire d'employés d'une société à Yopougon.

En cette veille des fêtes de fin d'année que chacun entend célébrer de façon digne, pour éviter la honte aux siens, malheureusement, le moment n'est plus vraiment à la sérénité chez des employés d'une entreprise de Btp située à Yopougon. La raison est toute triste. Les pauvres se sont vu souffler leur salaire.

De fait, rapportent nos sources, après avoir bûché dur, les employés de ladite société attendent donc avec beaucoup d'espoir, le versement de leur salaire du mois de novembre. La réception de ce fric doit leur permettre d’assurer au mieux leurs charges familiales et voir les autres jours venir avec beaucoup plus de quiétude. Ils sont donc aux aguets.

C'est pourquoi, lorsque le lundi 2 décembre 2019, ils apprennent par des collègues très informés, de ce que le pognon servant à leur masse salariale devrait bientôt venir de la banque, ils sont tout heureux. Et effectivement, ce jour-là, C.M, le chef d'équipe des employés, est commis par leur employeur, au retrait de la somme de six (6) millions de F Cfa représentant la masse salariale.

Ce dernier se rend donc au Plateau où il mène l'opération sur le compte bancaire de la société. Et à l'occasion, pour faire diversion et ne pas se faire remarquer par tous ces scélérats attendant la moindre occasion pour sévir, C.M emprunte un taxi-compteur. C'est mieux ainsi de circuler à bord d'un véhicule banalisé, au lieu de se faire conduire par un véhicule de service très vite repéré. Une fois le fric en sa possession, il remonte à bord du même taxi l'attendant entre- temps en face de l'établissement financier. Et il se met de nouveau en route pour la commune de Yopougon. Mais pas cette fois pour la société, mais bien pour le domicile du patron situé au quartier « Maroc ». Et ainsi sur place, l'employeur et lui feraient la répartition par travailleur, avant le versement dudit salaire.

Plus tard, le voilà à destination. Mais à peine met-il pied à terre et avance vers la résidence du patron, que surgissent de nulle part, deux individus circulant à moto. Ces derniers qui lui coupent le chemin, le tiennent en respect à l'aide d'armes à feu. Et ces bandits, qui semblaient parfaitement être au fait de l'opération bancaire qu'il vient de mener, lui demandent de leur remettre tout de suite le sachet contenant le pognon. Dans le cas contraire, le sang coulerait. Et bien sûr, le sien. Sans même attendre que C.M s’exécute, les gangsters lui arrachent tout l'argent et disparaissent rapidement dans la circulation.

C'est donc avec les mains vides, qu'il pénètre tout affolé, dans la résidence de son patron, à qui il explique qu'il vient de se faire ravir le salaire de ses collègues et le sien. Informés plus tard, des agents de police arrivent sur les lieux et ouvrent une enquête. Une enquête pour mieux comprendre les contours de cette forfaiture qui ne manque vraiment pas d'intriguer.

Notamment, sur la question de savoir, comment les braqueurs étaient-ils au courant de l'opération bancaire menée ce jour-là, par le chef d'équipe ? Et il n'est pas exclu que la réponse à cette question, fasse tomber des têtes.

KIKIE Ahou Nazaire

Kikié Nazaire

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome