Yocoboué (Guitry) : Accusé de viol, le cuisinier du sous-préfet lynché et purgé à l’acide, il lutte contre la mort


15/01/2020
Yocoboué (Guitry) : Accusé de viol, le cuisinier du sous-préfet lynché et purgé à l’acide, il lutte contre la mort

Accusé de viol, le prénommé Salifou, cuisinier du sous-préfet de Yocoboué, Koné Moustapha, a été lynché et purgé à l’acide, ce mercredi 15 janvier 2020, dans ladite sous-préfecture.

Salifou, le cuisinier du sous-préfet de Yocoboué, lutte contre la mort. Accusé d’avoir violé une des employés du sous-préfet Koné Moustapha, il a été lynché et purgé à l’acide par des dozos, selon plusieurs versions.

Une source proche du personnel de la résidence du sous-préfet a fait savoir que le présumé violeur a été confié aux dozos pour le « corriger un peu ». Comme une trainée de poudre, la nouvelle s’est répandue dans la localité. Les populations survoltées s’en sont prises aux gendarmes. Ceux-ci ont trouvé refuge chez le sous-préfet, avant d’appeler leurs frères d’armes en renfort.

Arrivés en nombre impressionnant, et par des tirs de sommation, les forces de l’ordre ont ramené le calme. Mais la tension n’a pour autant pas baissé. Puisque les populations déchainées ne comprennent pas pourquoi le présumé violeur a été remis aux dozos et non aux gendarmes. Elles sont encore sur le pied de guerre. En tout cas, l'atmosphère est très tendue à Yocoboué.

Nous y reviendrons.

 

Alain GBALE, correspondant régional

Alain GBALÉ

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2