Côte d'Ivoire

Tribunal Militaire d’Abidjan : Ange Kessi coupe plus 14 millions sur l’indemnité de départ volontaire à la retraite d’un adjudant, voici ce qu’il en a fait


23/01/2020
Tribunal Militaire d’Abidjan : Ange Kessi coupe plus 14 millions sur l’indemnité de départ volontaire à la retraite d’un adjudant, voici ce qu’il en a fait
Le Commissaire du gouvernement, le Contre-Amiral Ange Kessi

« L’impunité au sein de note armée, c'est terminé ! », dixit le commissaire du gouvernement, le Contre-Amiral Ange Kessi qui a fait payer, au sens propre, à l’adjudant BG ses nombreuses gaffes.

L’adjudant BG qui comptait sur les 15 millions francs cfa d’indemnité de départ volontaire à la retraite ne pourra plus jouir de la totalité de cette somme. Sur instruction du Procureur militaire, Ange Kessi, plus de 14 millions, l’équivalent des préjudices, ont été retirés des 15 millions francs cfa, et sont tombés dans la poche des nombreuses victimes de cet élément des forces armées.

Oui, la bamboula n’aura pas lieu pour l’adjudant BG. En effet, pendant qu’il était encore en service dans l’armée, cet indélicat militaire ternissait l’image de l’armée ivoirienne en escroquant d’honnêtes citoyens. Sa technique ? Il se faisait passer pour un agent immobilier. Et depuis 2008, il soutirait d’importantes sommes d’argent en promettant des parcelles de terrain à ses victimes. Une fois l’argent en poche, BG disparaissait dans la nature. Jusque-là, l’adjudant jouissait impunément des fruits de son escroquerie. Mais tout va se gâter lorsqu’une de ses victimes a appris qu’il serait sur la liste des départs volontaires à la retraite.

Elle engage alors une action contre l’indélicat adjudant au Tribunal Militaire d'Abidjan pour escroquerie. Il n’en fallait pas plus pour que d’autres victimes, parmi lesquelles des militaires, en fassent de même pour le même motif. BG n’a fait aucune difficulté pour reconnaitre les faits devant le parquet du commissaire du gouvernement. Dès lors, Ange Kessi ordonne la mise sous séquestre de son indemnité de départ volontaire (15 millions francs cfa).

Les nombreuses victimes de BG qui ont été remboursées au cas par cas, sur présentation des justificatifs, n’ont pas manqué de pousser un ouf de soulagement. « C'est un réel soulagement pour moi de rentrer dans les fonds, moi qui n'avais plus d'espoir quand j'ai appris que BG partait à la retraite. Je remercie le Général Kessi qui a géré cette affaire avec célérité », a déclaré M. Magoury M.H, l'une des victimes.

Pour sa part, Ange Kessi a déclaré que « Ce militaire voulait se soustraire de nos mailles en sortant de l'armée après avoir causé du tort aux gens, mais il a été rattrapé par la justice. N'ayez pas peur de venir nous voir si un militaire ou un policier viole vos droits. Il répondra de ces actes et nous veillons à cela. L'impunité au sein de note armée, c'est terminé ! ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2